Le procureur de la République, Gilbert Togbonon, s’est prononcé hier 1er mai 2018 à Cotonou, sur l’état de santé du député Atao Hinnouho, admis au Cnhu après son audience par le juge des libertés et des détentions. Face à la polémique autour de la situation sanitaire du parlementaire qui aurait reçu des coups au tribunal, il a fait savoir que le professeur agréé d’anesthésie-réanimation, Pamphile Assouto, a été réquisitionné pour étudier l’état mental du patient.

Selon les propos du procureur de la République, le médecin a révélé des retentissements psychiques qui méritent des consultations psychiatriques chez le député Atao Hinnouho. En effet, il a indiqué que M. Assouto a proposé l’hospitalisation dudit député en service psychiatrique. Lire la déclaration de Gilbert Togbonon ici

18 Commentaires

  1. A quoi sais de menacer un député devant la république comme ça après tout il aide aussi le PDG à retrouver des solutions devant des situation problèmes c’est pas cool quelque soit la correction qu’il mérite

  2. atao…alias docteur adjégounlè…comme tant d’autres d’ailleurs..encore en activité dans notre pays…sont…les manifestations…de l’incompétence,du laxisme,du laisser aller…

    Dis je…c’est l’héritage..que nous a laissé kérékou…à qui certains vouent un culte

    quand on a passé…plus de 30 ans au pouvoir à niaiser…à promouvoir..la médiocrité…celà donne des salez,des atao et des talons…

    C’est celà la vérité…!!!!

  3. Ce procureur de pacotille fait la honte à l’institution judiciaire. Il réquisitionne un réanimateur pour “étudier l’état mental d’un patient”. Si vous croisez ce togbonon, dites lui que c’est le psychiatre qui a l’habilité a étudié l’état mental d’un individu. Il apparaîtra moins bête la prochaine fois.

  4. Karl je pense que tu a des problèmes comme ATAO sinon ou se trouve la faute du gouvernement dans cette affaire????? C’est vous les opposants qui ont instruit vos policiers pour commettre cette faute et mettre sous le dos du gouvernement. Je demande au President de réprimer avec la dernière rigueur des individus afin que cela ne se reproduise plus. Je comprends mieux le president qui parle de desert de competence. Est ce les étrangers ces policiers et ces magistrats????? Non ce sont nos frères qui ont suivi leur formation au Benin. Donc Talon a parfaitement raison de dire desert de competence. Reconnaissons que nous avons des lacunes dans ce pays.

    • bocco, je ne suis pas habitué à répondre à des gens comme vous au risque de vous ressembler. Relisez-vous encore et vous allez comprendre que celui qui mérite d’être interné rapidement en psychiatrie c’est bien vous.

  5. Le procureur doit se rapprocher de son ex- collègue Gbènanmento pour avoir des conseils quant aux conséquences de servir aveuglement un pouvoir. Une chose est sûre, la roue de l’histoire toujours et elle tournera toujours. Des questions que le procureur a passé sous silence :
    1-A-t-on tenté d’arrêter Atao qui était déjà dans les locaux de la justice ?
    2-Un commissaire est-il entré dans le bureau du juge ? le juge lui a-t-il dit de ne pas brutaliser le député dans son bureau ?
    3- D’où viennent les douleurs abdominales dont se plaint Atao sans contact physique avec des agents ?
    4-Il y a-t-il eu une contre-expertise avant de tirer de telles conclusions.
    5-Que cherche la police depuis au CNHU ?

  6. Quand un gouvernement manque de méthode et de tacte pour gérer certaines affaires sensibles, il doit s’en prendre à lui-même lorsqu’un prétendu fautif devient une victime du fait du zèle et de l’acharnement de certains commis. Désormais c’est la version de Atao contre celle de Talon. On verra jusqu’au ira “cette politique de ruse et rage” d’en finir avec les opposants gênant

  7. Lamen.table , la gouvernance talon , de ” cocaïne pure , à ” 2 millions de commissions pas prouvées ” nous voici à ” psychiatrique ” 
    Ils sont tous f.ous à lier , qu’on leur passe vite des camisoles de force 

    • Écoutez Olla, ce Monsieur souffre de trouble obsessionnel compulsif aigu avec sentiment de persécution récurrent dans ses propos et à bien besoin d’être aidé avec quelques vrais exomil à l’hôpital Jacko.

  8. Si le procureur de Talon (sa main judiciaire) a fini par reconnaitre que le député a subi de mauvais traitement lui ayant causé des torts psychologiques, c’est que le tabassage est vrai en dépit de la désinformation des klébés de Talon. Talon ne veut pas que la vérité soit connue de tous, c’est pour cela qu’il veut museler le député. Sinon, il n’a qu’à laisser la justice faire son travail.

  9. Pour le moment, on ne sait pas les conditions dans lesquelles le tabassage aurait eu lieu. Mais sincèrement, reconnaissons que les policiers ont fait du zèle et à l’avenir, ils se doivent d’être plus professionnels. L’intéressé était déjà dans les locaux de la justice. Est ce qu’il avait tenté de s’enfuir à nouveau ? Il suffisait quand même de l’encercler sans le toucher. Quelle est cette histoire encore ?

    • Même , ” pleurer-rire ” 
      Hé mon benin , tu bien tombé sous la gouvernance de talon , dêh ! 
      Te voici devenu , république bananière ( jojo , sera content ) , état voy.ou , avec tes dirigeants qui sont de gros  men.teurs , grands tru.ands 

  10. Ce procureur togbonon est-il  le médecin qui a ausculté le député atao ? 
    Oui , à suivre talon et ses klébés et autres soldatesques , il y a de quoi devenir f.ou . 
    Nous pas dedans 

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom