Bénin – Affaire Mètongnon : La demande de liberté provisoire rejetée, le procès reporté au 05 juin

Bénin – Affaire Mètongnon  : La demande de liberté provisoire  rejetée, le procès reporté au 05 juin

Le procès de Laurent Mètongnon et de ses coaccusés a été reporté au 05 juin 2018. Ainsi en a décidé le juge Azo qui a rejeté leur demande de liberté provisoire ce matin.

Affaire Atao Hinnouho au Bénin : Tenons-le nous pour dit !

Le procès de Laurent Mètongnon et de ses coaccusés a eu lieu ce matin au tribunal de Cotonou. Deux faits importants sont à noter. Il s’agit en premier lieu, du rejet des exceptions d’inconstitutionnalité formulées par les avocats de la défense. Le deuxième fait important, c’est le rejet de la demande de liberté provisoire des accusés.

Les avocats de la défense ont par ailleurs solliciter l’accès aux nouvelles informations sur le dossier .Ces informations leur seront communiquées sous huitaine. Pour rappel, Laurent Mètongnon est poursuivi pour un placement à risque de 17, 5 milliards de Francs CFA à la BIBE alors qu’il était président du conseil d’administration de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire

    Aziz, je valide votre post. Certaines personnes font comme si elles ne connaissent pas la façon dont fonctionne la justice dans nos pays. Emprisonner un honnête homme comme metognon qui a cru naïvement à l’indépendance de la justice, sans aucune raison valable, alors que le ministre du cadre de vie, pris en flagrant délit de surfacturation et ceux à l’origine du monstre en béton à l’entrée de porto-novo, sont encore en circulation, est une honte. Tous ceux qui défendent ce genre de comportement devraient avoir honte. Utiliser la justice pour briser un innocent et sa famille, c’est cynique.

  • Avatar commentaire

    Monwé..!!!

    Je respect ta position de soutien à talon et au rupturien…

    Je suppose que tu es d’un certain age,..et nanti d’esprit de discernement et de justice…

    Ainsi donc…penses tu vraiment que métégnon..n’est pas persécuté..par le régime avec son bras…la justice…de ce pays…?

    Au regard de plusieurs dossiers qui accablent beaucoup de gens dans ce pays…et qui concerne des crimes économiques…de plusieurs patates…crois tu vraiment pour une histoire de deux briques et des bouteilles de champagne..que ce monsieur mérite ça…

    Si talon..est aujourdhui..pr…c’est parce que justement..nous tous..nous nous sommes soulevés contre la tentation de yayi d’utiliser la justice..pour lui régler son compte

    Soutenir…un régime oui…mais pas au détriment de l’injustice..

    Sachez le…dieu existe..ne dort pas…et rend toujours justice..la vraie….

     

     

     

     

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 2 mois

     
    Dans un Etat de droit et pour ce qui concerne un procès pénal, les avocats de la défense ont accès au dossier à tout moment. Et toutes les informations sont versées au dossier au fur et à mesure. C’est le principe et la règle procédurale pénale. Réserver des informations que l’on garde Sous huitaine pour rendre un jugement bâclé, sort de l’ordinaire de toute procédure.
     
    Tout montre à présent que ce gouvernement persevère dans sa démarche de porter atteinte aux libertés publiques en envoyant ses adversaires politiques en prison sans preuve de ce qui leur est reproché et sans jugement tout en s’acharnant de les garder en détention le plus long que possible.
     
    Pauvre pays, le Bénin, où les juges sont aussi visiblement aux ordres du pouvoir exécutif.
     
     Il doit être clair pour chacun de nous tous à présent, qu’il ne faille plus répondre aux convocations émanant des accusations délibérement fausses. Que le cas de Laurent Mêtongnon & co. Servent de lecon et que tout le monde aille à l’école de Talon, qui pour se soustraire à la justice de son pays n’a pas hésité de s’enfuire  dans le coffre -arrière d’un véhicule après s’être déguisé en femme.
     

    Contre ce pouvoir réationnaire dictatorial de Talon, qui strangule à ciel ouvert les libertés publiques, il faut désormais opposer les
    mesures redoutables qui s’imposent: Il faut dans un premier temps des actions spectaculaires et puis s’en suivront les opérations de grande envergures.
     
    En aucun cas les hommes animés de bonne foi ne doivent plus continuer à sacrifier leur liberté sur l’altare de la démocratie et de l’Etat de droit, alors que Talon et son gouvernement affichnent ouvertement leur volonté de méconnaitre les lois de la République et la constitution du pays. Voulant ainsi imposer leur seule vision. Cette attitude perverse est contre la démocratie, est contre l’Etat de droit.
     

     Toutes les conditions sont maintenant réunies pour le peuple de f
    faire usage de l’article 66 de la constitution de notre pays.
     

     

     

    • Avatar commentaire
      Monwé Il y a 2 mois

      Tu viens de quelle planète toi les avocats t’ont dit qu’ls n’ont pas accès au dossier. C’st ahurissant

      Mieux  encore je je crois que même si toi Napoléon 1 si on te remet une seule page du  dossier tu ne comprendrais rien

      Car  aujourd’hui il ne s’agit pas du fond mais de forme . Le juge à la demande du collège d’avocat devrait statuer sur la libération ou non du prévenu eu égard à la décision de la cour. Ce qui est fait aujourd’ui et la réponse est négative. Maintenant le procès va avoir lieu ce qui le veut pas dire à ce stade que Metognon est coupable

      Je vais pour loin pour ceux qui voient du complot à chaque qu’ls se réveillent en ouvrant les yeux. Je pèse mes mots même si c’est un autre qui au pouvoir aujourd’hui et qu’il ne vous laisse pas voler pour lettre encore plus à genou le pays vous allez aussi crier la justice est à la botte du pouvoir.

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 2 mois

    Vous êtes quand les pauvres qui n’ont personne croupissent dans les prisons. On vous a pas vu. Ni vous ni moi ne connaissent le fond du dossier on n’est que de simple commentateur je dirai même vous êtes de honteux commentateurs qui applaudissent ceux à qui on reprocherait ma gestion du pays à un instant T.  Shame of you

  • Avatar commentaire
    iletan Il y a 2 mois

    ‘est un dossier politique. Rien n’empêchait le juge de les mettre en liberté. Est ce que ce juge qui est aux ordres sait ce qui peut lui arriver si un jour dans l’exercice de ces fonctions il commettait une faute et qu’il se retrouvait en prison. Faisons attention dans cette vie. Il fait le django aujourd’hui mais il ne connait demain. Metognon prend  ton courage à deux mains. le patron qui donne des ordres oublie que lui meme a vu pire et c’est les metognon qui soutenait le mercredi rouge qui sont victimes aujourd’hui. L’autre qu’on a mis dans la malle arrière qui aujourd’hui n’a pitié de personne soutient ces barbaries. dieu situera les uns et les autres. On peut être franc maçon et tout on n’est pas au dessus de dieu.

  • Avatar commentaire

    Vous, vous feriez un bon avocat. Sachez simplement qu’il s’agit d’un dossier politique et que si metognon etait défendu par le meilleur avocat du monde le résultat serait le même. Tout est planifié et dicté depuis la présidence, le juge azo n’est qu’un exécutant. Ce juge n’est pas bête car ce faisant il a pu obtenir un poste d’ambassadeur pour sa femme.

  • Avatar commentaire
    Agbo zèhouè Il y a 2 mois

    On est en train de comprendre de plus en plus la situation desdits accusés. Le ver est dans le fruit. Sinon, comment comprendre la divergence entre leurs avocats. Il semble qu’en réalité les ennemis desdits accusés ne viennent pas du côté de l’Exécutif mais plutôt des avocats parce que plus le procès dure plus leurs business (honoraires) vont croître. Donc, il faut faire tout possible pour allonger leur détention aussi longtemps que cela sera possible. Voilà la triste réalité. Il faut alors laisser le Gouvernement tranquillement et s’attaquer aux ” fameux ” avocats.