Bénin- Drame du lac Toho : le professeur Michel Boko demande une contre-expertise

Bénin- Drame du lac Toho : le professeur Michel Boko demande une contre-expertise

Après la mort mystérieuse de milliers de poissons dans le lac Toho, le laboratoire central de contrôle de la sécurité sanitaire a donné les premiers résultats de ses analyses, censés situer l’opinion sur les raisons de ce drame. Ces résultats ne rassurent pas le professeur Michel Boko qui demande une contre-expertise.

Suspension de la grève : le gouvernement placé devant ses responsabilités

Les eaux du lac n’ont pas été contaminées par un produit extérieur. C’est la conclusion du labo après avoir analysé les sédiments, l’eau du lac et la chair des poissons morts. Cette conclusion, est loin de convaincre le professeur Michel Boko. Interrogé par la radio Océan Fm, l’universitaire a clairement indiqué qu’il était dubitatif.

Pour lui, il faut une contre-expertise pour être certain que les villages qui ceinturent le lac et ceux qui exploitent ce cours d’eau ne courent aucun danger. « C’est une question de vie, on ne doit pas se contenter de ce résultat » a déclaré  le professeur. Signalons que Michel Boko est l’un des pères fondateurs de la climatologie au Bénin

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 6 mois

    @pauvre, @Tundé, @Basile: “problème environnemental ( problème d´intérêt génétal) ?   Quel est l´intérêt des services publiques de mentir” Dans tous les pays du monde, les pouvoirs publics ont menti aux dépens de l’intérêt général sur les questions d’environnement.

    -Italie: Seveso,

    -Inde: Bhopal,

    – Chine: mines de charbon,

    – France: le nuage radioactif de Tchernobyl qui s’arrête aux frontières

    – Côte d’Ivoire: déchets toxiques importés par voie de mer (Probo Koala) et déversées à côté des populations…

    La démarche de ce professeur M. BOKO est salutaire, comme celle du député MITOKPE. Ils sont à saluer. Ils défendent l’intérêt général, eux.

    L’action (à mon avis ) serait de prendre langue avec des associations écologiques internationales pour qu’elles fassent réaliser des contre-expertises INDEPENDANTES.

    MM. BOKO et MITOKPE chacun à sa place, font ce qui est juste pour défendre l’intérêt public. L’un interpelle le gouvernement, l’autre s’appuie sur sa position de scientifique et réclame un jugement indépendant (contre expertise)

  • Avatar commentaire
    Pauvres Il y a 6 mois

    Le Bénin est un pays pathétique, kkkkkkkkkkkkkkkkkkk, voilà le niveau auquel notre mesquinerie et les coups bas nous ont amené. 

    C´est incompréhensible qu´un service public fasse une analyse, ensuite publie les résulats et il se trouve des citoyens (fussent-ils professeurs, doyens de je ne sais quoi) qui demandent une contre-expertise.

    Ne s´agit-il pas d´un problème environnemental ( problème d´intérêt génétal) ?   Quel est l´intérêt des services publiques de mentir sur l´origine de la mort des poissons?

    Je ne comprends plus ce pays.

    Sincèrement, notre développement n´est pas pour maintenant.

    Changeons nos mentalités.

  • Avatar commentaire

    Il y a une perte de confiance généralisée dans ce pays. Tant que ce professeur de pas n’aurait pas fait lui meme les analyses,  il n’acceptera pas les résultats malheureusement  le Bénin est tristement comme cela.

    On ne croit pas à nos gouvernants, on ne croit pas en notre justice,  on ne croit pas en nos amitiés ….on ne croit en rien ……..bref c’est ça la bénin!!

     

  • Avatar commentaire
    BASILE Il y a 6 mois

    Ouf! “ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément”, dit Rabelais.

    Moi non plus je n’étais pas convaincu par le Directeur du Labo tant il avait beaucoup de difficulté à s’exprimer au cours de sa conférence. A mon avis cette conférence était inutile. A la place des réponse claire et nettes qu’on attendait on a eu plutôt droit à une démonstration laborieuse sur la base des hypothèses qu’il émettait et dont il n’avait aucun résultat d’investigation. Pour un scientifique ce n’était très sérieux. Il devait se contenter d’une publication sur whatsapp.

     

  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 6 mois

    Belle idée, surtout si elle aboutit