Bénin – Drame écologique à Athiémé : Le ministre Gaston Dossouhoui à Kpinnou hier pour le constat

Bénin – Drame écologique à Athiémé : Le ministre Gaston Dossouhoui à Kpinnou hier pour le constat

Des milliers de poissons ont été retrouvés morts dans le lac Toho (commune d’Athiémé). Cette hécatombe lacustre aurait été provoquée par une substance toxique déversée dans le lac.

Grève généralisée au Bénin : Les travailleurs de Bénin Télécom Sa entrent dans la danse

Pour faire le constat, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a fait une descente hier lundi à Kpinnou, un village de la commune d’Athiémé. « Dans la nuit d’hier, j’ai eu l’information relative à une pellicule rouge qui flotterait sur le lac Toho du côté de Kpinnou. Déjà, depuis la matinée, des poissons flottaient. Les pêcheurs ont trouvé ça comme un don de Dieu et les ramassaient. Les femmes les fumaient. Nous avons dépêché une équipe technique sur le terrain. Nous sommes venus observer ce matin et il y a une belle brochette de pêcheurs, avec leurs pirogues, effectivement sur le plan d’eau » a déclaré le ministre Gaston Dossouhoui.

Pour protéger la population, le ministre a indiqué qu’il allait faire appel à la police fluviale pour faire la patrouille sur le lac et circonscrire le mal. Un piège sera ensuite monté pour capter la pellicule qui flotte. Le préfet du Mono, le maire d’Athiémé devront contacter très rapidement les chefs de villages pour une action coordonnée en vue d’empêcher  les populations de consommer ces poissons morts, puisqu’il y a risque d’intoxication.

« Il faut éviter de manger ces poissons. Il faut prendre les mesures pour que les femmes qui ont fumé ou qui ont pris du poisson dans les villages qui entourent ce lac, on se refuse de leur acheter ces poissons » a affirmé  le ministre Dossouhoui. L’autorité a aussi  exhorté les autorités locales à interdire l’exploitation du lac pendant au moins 10 jours.

 

Commentaires

Commentaires du site 0