Bénin : Le député Atao Hinnouho désormais en garde à vue à l’hôpital

Bénin : Le député Atao Hinnouho désormais en garde à vue à l’hôpital

Selon des sources concordantes, le procureur de la république Gilbert Togbonon et son quatrième substitut auraient rendu visite au député Mohamed Atao Hinnouho hier mercredi au Cnhu de Cotonou.

Affaire de faux médicaments au Bénin : Les preuves de la légèreté de la Dpmed

L’objectif de cette visite : notifier au député hospitalisé qu’il est en garde à vue. L’honorable aurait été invité à répondre à plusieurs questions mais il a gardé le silence, brandissant l’article 90 de la constitution.

Un article qui stipule qu’« aucun député ne peut pendant la durée des sessions être poursuivi ou arrêté en matière criminelle ou correctionnelle qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale ,sauf cas de flagrant délit ».

Pour rappel le juge des libertés et de la détention du tribunal de Cotonou avait délivré une ordonnance de refus d’arrestation du député Atao Hinnouho le vendredi dernier(à lire ici). Selon l’homme de loi, les éléments pour accuser le député de flagrant délit sont insuffisants. Le procureur de la république ne semble pas être du même avis que son frère en toge.

Commentaires

Commentaires du site 23
  • Avatar commentaire
    frejus ganfon Il y a 3 mois

    vraiment la politique Etat cour

  • Avatar commentaire
    la faus Il y a 5 mois

    tout ce qui a un début, a une fin alors du calme le mauvais temps va passer et le bénin gagnera

  • Avatar commentaire
    MoïseChristo Bible Tora Il y a 5 mois

    Noir Juif. Noir Chrétien. Noir Judaïsme. Noir Christianisme

  • Avatar commentaire

    Le béninois ne mérite pas qu’on se sacrifie sur son sort, même si le gouvernement arrête ceux qui les ont spoliés par cette affaire de ICC, les béninois vont encore jurer qu’il s’agit d’un acharnement.
    Au final nous sommes béni dans le noir. Pitoyable.

  • Avatar commentaire

    Merci ATAO d’avoir fait sortir ce gouvernement un peu plus du trou de ruse dans lequel il se cachait

  • Avatar commentaire

    Je n’y comprends plus rien. La justice avait mentionné les problèmes psychiques du député. En d’autres termes il devenu fou. Depuis quand  un fou doit faire f’obget d’une garde à vue?

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 5 mois

    C’est bien ainsi. Talon et son Gouvernement se sont finalement mis sur le chemein de non retour.

    Cette affaire finira par nous éclaircir sur le fait que si Talon a Mandat des attributions du pouvoir exécutifs et du pouvoir judicatif à la fois.

    Et si désormais la justice est obsolet.

    Le juge des libertés décide, rejette l’appréciation de flagrance et opte pour la liberté et le procureur de la République vient parler encore de garde à vue?
    Dans quel pays a-t-on jamais vu cela?

  • Avatar commentaire

    L’Etat c’est moi, le controls de constitutinalité c’est moi, legiferer et m’autocontroler c’est encore moi, la justice c’est toujours moi. Dit Talon.

  • Avatar commentaire

    JE FAIS MIEN CE RAISONNEMENT DE TOFFA 1er :
    Je relève ici les 7 points qui scellent définitivement le sort de Atao Hinnouho :

    “””1-Atao Hinnouho n’est pas pharmacien donc n’est pas détenteur d’un titre de gestion d’une quelconque pharmacie ;

    2-Atao Hinnouho n’est pas tenancier d’officines rurales pharmaceutiques de nos localités ;

    3-Atao Hinnouho n’avait jamais auparavant déclaré aux autorités policières la découverte subite de si gros tonnages de médicaments d’origine inconnue à son domicile ;

    4-Atao Hinnouho est un inconnu de la Centrale d’Achat des Médicaments et Consommables du Bénin ;

    5-Mises à part les affirmations non vérifiables du Sieur pris en flagrant délit de 40kg de médicaments, Rien ne lie la soi-disant épouse de Atao Hinnouho aux multiples cartons médicaments entreposés, découverts et saisis chez lui ;

    6-Le domicile d’Atao Hinnouho n’est pas un dépôt pour un quelconque pharmacien importateur agréé de médicaments ;

    7-Selon la Centrale, aucun laboratoire agréé de fabrication des médicaments ne reconnait Atao Hinnouho comme étant un client ou un maillon de la filière des médicaments.

    En somme Atao Hinnouho est « dans la sauce » pour flagrant délit; tout se ligue contre Atao Hinnouho pour lequel ses acolytes députés feraient mieux de lever gentiment son immunité au risque de continuer à discréditer l’assemblée qui se révèle déjà comme étant un repaire, un refuge de délinquants de la République venus chercher et s’abriter sous une carapace d’immunité.”””

    • Avatar commentaire
      Paul Ahéhénou Il y a 5 mois

      Est-ce que tu as écouter et suivi les éléments des différents dossiers, ou bien tu viens juste coller ce que les Klébés de la rupture t’ont demandé de venir raconter?

  • Avatar commentaire

    Faut-il répondre à SONAGNON ? manifestement NON parce qu’il refuse de voir l’évidence et la logique.

    • Avatar commentaire
      Sonagnon Il y a 5 mois

      Il faudrait bien me répondre, car je ne prétends pas détenir la science infuse, et surtout je ne suis pas un supporter de ATAO!!!

      Pour moi cet homme doit aller en Prison, car nous savons tous que c’est un trafiquant.

      Seulement, je suis un légaliste,et réfractaire à toutes formes d’instrumentalisation de la justice, et c’est malheureusement ce qui se passe dans ce dossier.

      Un bon dossier qui devrait permettre à la justice de débarrasser la classe politique d’une brebis galeuse, l’incompétence de Patrice TALON, et la recherche de popularité à tout prix fait que ce travail de salubrité prend l’allure d’un dossier politique.

      Pourquoi ne pas laisser la justice fait son travail???

      Nous sommes dans un régime de séparation des pouvoirs!!!
      Quelqu’un connaît TALON pour lui enseigner ce que cela veut dire???

  • Avatar commentaire

    vivement un coup d’état pour mettre fin à cette ditacture

    • Avatar commentaire

      encore un écer velé qui ne sait pas de quoi il parle!!! Où se trouve la légalité dans vos propos!! vous qui semblez défendre le droit. La liberté de parole vous fait délirer absolument

  • Avatar commentaire
    Lamidos doslami Il y a 5 mois

    Même sous barré koulé la loi n est si piétinée .Ce gouvernement vient d’ailleurs

    • Avatar commentaire

      Evidemment qu’on était sur une autre planète. Maintenant on retrouve la terre de Béhanzin, Kaba, Bio-Guéra où l’impunité, l’injustice, le détournement et le vol de denier public vont être conjugués sous peu au passé.

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 5 mois

    Evidemment, sous Patrice TALON il n’y a pas de droit!!!

    Mes chers amis, si vous recevez une convocation de la police ou du procureur, prenez votre jambe au cou.

    Le Bénin aujourd’hui est un pays de non droit où règne l’arbitraire.

    • Avatar commentaire

      Evitez surtout de commettre des forfaitures sinon cher ami il n’y a plus d’impunité. C’est mieux pour toi que de prendre tes jambes au cou

      • Avatar commentaire
        Sonagnon Il y a 5 mois

        Dans un pays où la justice est manipulée pour en faire un instrument de répression politique, que voulez vous qu’on dise???

        L’affaire de cocaïne pour ADJAVON
        Le syndicaliste qui est en prison en violation du code de procédure pénal au Bénin, et sur la base d’un faux dossier monté contre lui.

        Mais cela ne m’étonne pas. Celui a a tenté d’empoisonné un Président de la République alors qu’il n’était qu’un simple opérateur économique, maintenant qu’il est Président de la République, il cherchera à écraser tout le monde.

        Mais qu’il prenne patience, son compte sera réglé, son dossier est bien à l’étude.