Bénin : L’Odem n’a enregistré aucune plainte contre la nouvelle tribune de janv. à mai, selon Fortuné Sossa

Bénin : L’Odem n’a enregistré aucune plainte contre la nouvelle tribune de janv. à mai, selon Fortuné Sossa

Reçu sur le plateau de l’émission ''90 minutes pour convaincre'' de la radio nationale sur le thème « Régulation et Co-régulation des média au Bénin », le secrétaire général de l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les média (Odem) déclare que son organe d’autorégulation n’a reçu aucune plainte contre le journal la Nouvelle Tribune courant la période incriminée par la Haute autorité de l’audio visuelle et de la communication (Haac) dans sa décision de suspension.

Bénin – 76 ans de Me Adrien Houngbédji : Une messe d’action de grâce célébrée en son honneur

Il était face à deux anciens conseillers de cette institution, Irené Agossa , Napoléon Agapit et Marie-Richard Magnidet conseiller en exercice. Le secrétaire général de l’Observatoire de la déontologie et de l’éthique dans les media (Odem)  de Fortuné Sossa s’est exprimé ce dimanche sur la décision controversée n° 18-024/HAAC du 23 mai 2018 de la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (Haac) qui contraint « La Nouvelle Tribune » quotidien béninois d’information et d’analyse à suspendre de ses publications jusqu’à nouvel ordre.

Pour rappel, c’est par cette décision que la Haute autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (Haac) du Bénin a pris la mesure conservatoire contre le quotidien privé; laquelle mesure essuie beaucoup de critiques même dans les rangs des anciens conseillers de la cette institution.

Répondant aux questions des animateurs de l’émission, Fortuné Sossa reconnait qu’il y a eu des dérives dans le paysage médiatique national à savoir la désinformation, les journaux siamois et le lynchage des présidents  des institutions notamment le président de la république et le président de la cour constitutionnelle.

C’est pourquoi explique –t-il «  Le 14 février  dernier nous avons organisé une conférence de presse au cours de la quelle nous avons rappelé les patrons de presse et les journalistes à leur devoir de compétence ». Mais il précise que courant cette période son organe n’a reçu aucune plainte contre le journal La Nouvelle Tribune.  « Nous avons reçu de plainte par le passé. Mais nous n’avons pas reçu de plainte actuellement contre la Nouvelle Tribune pendant la période indiqué par la Haac » a fait savoir Fortuné Sossa.

A la question de savoir si l’Odem joue correctement  son rôle d’organe d’autorégulation, le secrétaire général affirme que le fonctionnement de l’Odem est différent de celui de la Haac. «  L’Odem ne prend pas des mesures conservatoires. Quand on reçoit des plaintes, on invite les patrons de presse à s’expliquer…».  a indiqué Sossa

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Démocrate Il y a 3 semaines

    Ce n´est pas seulement ce que Fortuné Sossa a dit.

    De tout ce qu´il a dit dans l´émission, vous avez juste publié ce qui vous dédoine.

    Je vous invite à publier l´intégralité de la décison 18-024/HAAC du 23 mai 2018 et ensuite on fera le débat. 

    Ne pas publier la décison est une stratégie qui consiste à entretenir l´amalgame sur ce qui est reproché au quotidien.

    • Avatar commentaire
      Paul Ahéhénou Il y a 3 semaines

      Nous avons tous lu la décision. Elle a déjà été publié par le passé. Qu’est-ce qui justifie la suspension du journal d’après vous? Les critiques contre les actions du gouvernement ou contre le Pdt? La HAAC n’a qu’à suspendre également tous les journaux financés par le pouvoir qui passent tout leur temps à dénigrer les personnalités de l’opposition.

  • Avatar commentaire

    Le président de la HAAC dois être traduit dans le juge.