Bénin : Patrice Talon alourdit davantage le train de vie de l’Etat

Bénin : Patrice Talon alourdit davantage le train de vie de l’Etat

Alors qu’il ne cesse de proclamer urbi et orbi son souci de réduire le train de vie de l’Etat, le chef de l’Etat ne cesse curieusement de poser des actions en contradiction avec cette ambition. Le 15 février 2018, il prend un décret pour accorder des sevrages complémentaires à ses anciens ministres.

Bénin : Le gouvernement continue de faire diversion pour dissimuler ses frasques

Au début de son quinquennat, Patrice Talon avait demandé aux populations de serrer les ceintures le temps que ses réformes portent leurs fruits. Cette déclaration a été suivie de mesures draconiennes, qui ont abouti à la suppression de plusieurs avantages et primes aux travailleurs, et même de bourse aux étudiants. Ces mesures ont touché des millions de Béninois qui ont vu leur situation sociale se dégrader. Pendant ce temps, le gouvernement multiplie des mesures visant à donner plus d’avantages aux hommes politiques.

En dehors de l’augmentation exponentielle des salaires des Ministres, des Dc, des Sg, des Dg de sociétés d’Etat, des préfets et des proches collaborateurs du chef de l’Etat, plusieurs autres avantages pécuniaires leur ont été accordés. C’est ainsi que le 15 février 2018, il a pris un décret qui accorde trois mois de sevrage aux ministres, dont les fonctions de membre du gouvernement ont pris fin.

Pendant que les jeunes croupissent dans la misère parce qu’ils n’ont pas de boulot, le chef de l’Etat se paie le luxe d’entretenir ses anciens ministres des mois après leur départ du gouvernement. Ainsi, eux ils peuvent continuer à gagner de l’argent et bénéficier des avantages de leur ex-poste, alors qu’ils sont à la maison.

Cette décision ne fait que confirmer les options idéologiques du gouvernement, visant à créer une aristocratie dirigeante très aisée et qui profite allègrement des avantages de l’Etat, au détriment du grand nombre des Béninois qui sont persécutés, forcés à payer plus d’impôts pour entretenir une bourgeoisie dirigeante. C’est cela le sens de cette décision passée inaperçue, mais qui dévoile le vrai visage de la gouvernance Talon.

Commentaires

Commentaires du site 10
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Et vlan, la haac vient de suspendre la nouvelle tribune pour des raisons ******** , on dirait que ce aboudou est dans le secret ; trop c’est trop , l’un des rares organes de presse DEBOUT qui maintien la veille citoyenne au benin ; celà ne doit pas passer

  • Avatar commentaire
    Moise Christo Bible Tora Il y a 3 mois

    Noir Juif Noir Chrétien. Noir Judaïsme Noir Christianisme.

  • Avatar commentaire
    Aboudou Fawaz Sayo Il y a 3 mois

    a vrai dit je vous assure a chaque fois je prends bien mon temps a vous survivre et lire également les commentaires,sans vous mentir vous aviez dépassé les borne bientôt je suis sûr que la hacc  vas vous suspendre et après la faute reviendra a talon comme d’habitude dans ce pays . Vous pouvez évitez celà a laissent les publications offensifs et politicards que vous faite 

  • Avatar commentaire
    D. Raoul Gnansounou Il y a 3 mois

    Merci Critique – Lisez Critique et cherchez a comprendre.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    Une seule solution: détruire tout cela pour un renouveau salutaire.

    Sans la révolution francaise de 1789, la France n’aurait pas été ce qu’elle est aujourd’hui.

  • Avatar commentaire
    Critique Il y a 3 mois

    En apparence, le nouveau régime de rémunération des hauts fonctionnaires de l’État laisse effectivement penser qu’ils sont plus choyés qu’autrefois.
    Cependant, ce qu’il nous manque dans cet article est une analyse comparative non superficielle des avantages d’antan et d’aujourd’hui, juxtaposés en valeur monétaire pour un échantillon de hauts fonctionnaires. On pourrait alors objectivement constater l’évolution du train de vie de l’État et critiquer ou complimenter les autorités, selon les résultats.
    Il faut remarquer que l’ancien régime de rémunération était relativement opaque, permettant à des cadres de bénéficier d’une pléthore d’avantages dont la valeur monétaire représentait le multiple de leurs salaires officiels qui se trouvent être juste la pointe de l’iceberg fait de multiples voitures de fonctions avec dotation en carburant dépassant le salaire de l’intéressé, chauffeurs, logement de fonction, gardiens, agents d’entretiens, primes de communication, primes de tel ou tel, les fameux fonds de souveraineté dits caisses noires, etc. Il nous faudrait additionner le tout et comparer au régime actuel où les salaires, nous dit-on, semblent relativement proches/révélateurs de ce que gagne en globalité les individus.
    Sans parti pris, il faut objectivement analyser avant de juger.

  • Avatar commentaire

    On va en politique..on s’y investit..pas par altruisme,ni par la noblesse des idées..de servir les autres..c’est pour satisfaire son égo,se soustraire de l’indigence..matérielle..pour soi,et pour ses descendants…

    Le benin ne fait pas exception…ni l’afrique d’ailleurs

    Si nos dirigeants s’accrochent..comme des pieuvres..aux pouvoirs..quitte à massacrer des humains…ce n’est pas..pour le bien des peuples

    éyadéma,sassou,les bongo,biya,deby,guinée équatoriale…et angola…que sais je encore…sont des parfaits illustrations..

    C’est dommage…!!!

  • Avatar commentaire

    Je fais miennes les dernières phrases de l’article..

    Celà a toujours été mon constat depuis des années…

    Depuis toujours…cette aristocratie politique..a toujours été la bénéficiaire..de tous les systemes..politique..et le phénomène a pris d’ampleur..depuis la conf natio..

    Kérékou n’a t il pas produit..des nouveaux riches essentiellement illétrés…autoproclammés benin de la relève..comme si ceux sont des analphabete qui vont reléver ce pays

    Soglo et ses enfants ne sont tous devenus des aristocrtates en moins de 5 ans

    Yayi..lui n’en parlons plus….c’était le sommet.

    Eh beh..avec talon c’est pareil…

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 3 mois

      Là dessus, rien à dire: tout augmente de façon continue. Et tous les dirigeants ont été depuis la fin des années révolutionnaires, complices et acteurs de cet état de fait.