Bénin : La priorité des responsables en charge du football n’est pas le jeu

Bénin : La priorité des responsables en charge du football n’est pas le jeu

Depuis la fin de contrat de l’entraineur Oumar Tchomogo en décembre 2017, les Ecureuils du Bénin sont sans sélectionneur.

Ecureuils cadets Gate au Bénin : Le délibéré fixé au 30 Octobre prochain

Et cela ne semble pas préoccuper la Fédération béninoise de football (Fbf), qui s’est fendue d’un communiqué pour dédouaner le ministère des sports.

Le recrutement d’un sélectionneur pour les Ecureuils du Bénin, semble être relégué au second plan par le comité exécutif transitoire et consensuel de la Fédération béninoise de Football (Fbf). Et le Bénin n’a toujours pas de sélectionneur.

Visiblement, le public sportif va devoir prendre son mal en patience. Car, la fédération a sorti un communiqué dans la nuit du mardi 1er mai 2018, pour indiquer que «le processus pour la désignation du prochain sélectionneur des Écureuils suit son cours normal». Signé du président Anjorin Moucharafou, ce communiqué clarifie le fait que le ministère des sports n’a pas encore reçu la liste des trois entraineurs afin d’en choisir un.

Pour rappel, c’est la Fédération qui propose après appel à candidature, et le ministère des Sports nomme. Selon le communiqué, la Fbf en est encore à l’étape de la synthèse. Celle-là qui consiste à faire des enquêtes de moralité sur les candidats dont les dossiers ont été reçus. Mais pourtant, la Fbf n’a jamais sorti un communiqué pour lancer l’appel à candidature. C’est donc en catimini que ce processus de recrutement d’un sélectionneur se fait jusque là. C’est la preuve que ces responsables de la Fbf ne sont préoccupés que part les élections prévues pour juillet 2018.

Si Anjorin Moucharafou s’est fendu dans ce communiqué, c’est pour dédouaner le ministère des sports. Mais il est clair que le ministre des sports devrait déjà taper du point sur la table pour sommer la Fbf. Si cela n’est pas fait, le ministère des sports aussi peut être condamné de complicité. Le temps passe vite et il faut à tout prix remettre les choses en ordre, si vraiment le Bénin veut se qualifier pour la Can 2019

Commentaires

Commentaires du site 0