Burundi : nouvelle victoire controversée pour le président Nkurunziza

Burundi : nouvelle victoire controversée pour le président Nkurunziza

Au Burundi, le président Pierre Nkurunziza consolide son pouvoir et mets en branle son plan pour rester au pouvoir le plus longtemps possible. On en sait d'ailleurs un peu plus sur le référendum organisé récemment dans la pays.

Burundi : l’église catholique critique Pierre Nkurunziza

Comme on s’y attendait, Pierre Nkurunziza est sorti grand gagnant du référendum constitutionnel organisé la semaine dernière dans le pays. Rappelons que l’opposition avait très rapidement rejeté les résultats du référendum avant qu’ils soient rendus publics : « Le processus électoral n’a été ni libre, ni transparent, ni indépendant, encore moins démocratique » avait déclaré M. Agathon Rwasa, le leader d’Amizero.

Victoire écrasante mais controversée

Sans surprise, la victoire annoncée du oui fut écrasante:  avec 73% des voix et un taux de participation annoncé de 96%. Des résultats que rejette l’opposition dans le pays qui parle de fraudes massives. Un recours devrait être introduit, mais il faut bien l’avouer, il y a peu de chance qu’il prospère vu l’influence du président burundais sur les institutions nationales.

Avec cette victoire, le président Nkurunziza peut officiellement rester au pouvoir jusqu’en 2034. Un véritable cauchemar pour l’opposition burundaise.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 3 mois

     
    L’Afrique est réellement malade de ses propres fils.
     
    73% des voix et un taux de participation annoncé de 96%. Des scores électoraux ridicules à la soviétique. Et cela se passe dans un pays très pauvre de l’Afrique Centrale, qui n’a ni ressources minières, ni débouchée sur la mer; l’agriculture et l’élevage sont encore très limités dans un environnement d’insécurité et de dictature sans égal sur ce petit lopin de territoire coincé entre la RDC, le Rwanda et la Tanzanie.
     
    Et pourquoi réduire et imposer à son peuple une misère jusqu’en 2034 ???