France : Quand Macron vole au secours de la liberté de presse

France : Quand Macron vole au secours de la liberté de pressePhoto : LUDOVIC MARIN / AFP

Emmanuel Macron s’est fendu d’un tweet pour dénoncer le retrait des affiches et de la Une du journal « Le Point » des kiosques, parce qu’elles présentaient le président turc comme « un dictateur ».

Emmanuel Macron : la violente charge de Ségolène Royal contre sa politique

Le président français pense que cet acte n’est pas acceptable. «Il est parfaitement inacceptable que des affiches de Le Point soient retirées des kiosques de presse au motif qu’elles déplaisent aux ennemis de la liberté, en France comme à l’étranger. La liberté de presse n’a pas de prix, sans elle, c’est la dictature » a écrit Emmanuel Macron, sur son compte tweeter.

Signalons que les affiches du journal “Le Point” ont été retirées d’un kiosque français sous la pression des partisans du président turc  Récep Tayyip Erdogan  qui n’ont pas apprécié que leur champion  soit traité de dictateur. Selon le quotidien régional La Provence, « la une du magazine Le Point consacrée à “Erdogan, le dictateur” a été remise en place dans la sucette publicitaire», quelques temps après.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 7 mois

    monmawê , boucle la enfin , talon , tessi et toi devraient avoir honte de la belle démonstration que vient de vous donner  Macron , concernant la liberté de la presse , Macron , auprès duquel talon va courber l’échine pour recevoir conseils et subsides .

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 7 mois

    Je suis 100% d’accord avec Le Président Emmanuel Macron. “La liberté de presse n’a pas de prix, sans elle, c’est la dictature.” c’est ce que nous ne voulons pas au Bénin. Et je ne crois pas que Le Président Patrice Talon ait des intentions à instaurer la dictature au Bénin. Le Président Patrice Talon peut et pourrait transcender les insultes. Les insultes ne représentent pas la nature réelle du Président Patrice Talon. Ici Le Président devrait jouer la carte d’un vrai politicien et ne pas se lancer dans les sentiments de la peau fine qui absorbe toute poussière, et demander à la HAAC de permettre au quotidien La Nouvelle Tribune de continuer sa publication. C’est mon point de vue.

    • Avatar commentaire
      Monwé Il y a 7 mois

      Tu parles de quelque chose que tu ne maîtrises pas. Puis que tu n’as jamais entendu le journa.listes français se plaindre en disant que l’infor.mation est verrouillée et que ceux qui doivent suivre le pré.sident dans ses voyages sont triés.

      Soyons clair je ne dis pas que la presse est  libre au BÉNIN plus que la FRANCE pour que vous j’interpretez pas mal ma pensée.

  • Avatar commentaire

    beninois….!!! ne croyez pas surtout…à cette hypocrisie de l’élite française..

    La liberté de la presse,et d’opinion..à géométrie variable..

    Erdogan ..taxé de dictateur..à la une d’un journal…..et toute l’élite…parle de droit et liberté d’expression..

    Pensez vous que la meme élite française donneuse de leçons à la terre entière…accepterait….à la une…nétanahou dictateur…..?…non

    On aurait parlé..ici de l’antisémisme…avec poursuites judicaire contre ce journal…

    C’est celà la vérité..et dieu donné alain soral…peuvent en témoigner..

    Dire que ferdinand céline avait..raison…n’est ce pas………