Gabon : la décision de la Cour constitutionnelle qui assomme Ali Bongo

Gabon : la décision de la Cour constitutionnelle qui assomme Ali Bongo

Le président gabonais Ali Bongo et son gouvernement ne l'auront pas vu venir. La cour constitutionnelle vient de frapper par une décision unique dans le pays.

Economie au Gabon : Ali Bongo vire 40% des agents de la présidence

En effet, l’Assemblée nationale vient d’être dissoute par la cour constitutionnelle parce que le mandat des députés était épuisé depuis belle lurette, mais aussi parce que la date limite fixée pour organiser les élections (ce 30 avril) n’a pas été respectée.

Par cette décision tout à fait unique et très sévère, la Cour constitutionnelle accusée d’être proche d’Ali Bongo n’aura pas non plus été tendre envers le gouvernement dont les ministres sont priés de démissionner dans les plus brefs délais pour n’avoir pas organisé les élections à temps.

« les pouvoirs de l’Assemblée nationale prennent fin dès la notification de la présente décision aux autorités publiques, dont le président de l’Assemblée nationale. Dans le souci d’assurer le fonctionnement régulier des pouvoirs publics, le pouvoir législatif sera représenté par le Sénat. » a déclaré Marie-Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Imorou ISSA ASSOUMA Il y a 3 mois

    C’est une révolution constitutionnelle et une avancée de la démocratie.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Coup de tonnerre, ou ruse ici de Ali bongo ? 
    Cette dame Mborantsuo , présidente de la cour constitutionnelle n’est elle pas la belle mère d’Ali bongo , dont le fils , demi-frère de l’autre et directeur du budget , qui l’a proclamé à deux fois déjà president ? Proclamation arrangée, surtout pour la 2em élection ; 
    Soit Ali bongo fait comme talon le fait ici au benin ,  en ignorant la décision de leur cour constitutionnelle , mais  au Gabon c’est plus serieux, soit il organise les dites élections , dissous le gouvernement, et fait gérer les affaires courantes du gouvernement.
    à ping et l’opposition de se remettre en selle , en raflant le maximum de deputés pour imposer la cohabitation à Ali bongo 
    Je me demande si les grandes puissances ne sont pas derrière ce coup de tonnerre de la cour constitutionnelle. 

    • Avatar commentaire

      ollah…cette question venant de toi…est inopportune…parce que tu es doué d’analyses pertinentes..et de discernement..

      ici..dans ce forum…j’ai eu à dire…que le gabon,le tchad,les deux congo,la guinée équatoriale…comme fut la gambie…sont des insultes..à nous tous africains..

      je ne peux pas comprendre..que ces impostures…se soient établies sans la bénédiction…de nos maitres…qui ont acquis l’art..de se conformer..aux temps sans changer…le fond de leur politique de domination

      C’est d’ailleurs l’une des raisons….qui me permettent de constester..la capacité intellectuelle,de maturité..des négres que nous sommes…à frapper monnaie..et la gérer…!!!

      Des peuples..incapables de controler leur vie..dans cette jungle..ne peuvent pas gérer une monnaie…

      C’est mon avis…!!!

    • Avatar commentaire
      Fortuné Il y a 3 mois

      Vous pensez vraiment qu’au Gabon, c’est plus sérieux qu’au Benin?
      Infirmez-vous davantage et vous comorendrez questions LA comparaison n’a pas sa raison.