La justice ivoirienne une nouvelle fois aux trousses de Justin Koné Katinan (proche de Gbagbo)

La justice ivoirienne une nouvelle fois aux trousses de Justin Koné Katinan (proche de Gbagbo)

L'ancien ministre du Budget et actuel porte parole de l'ancien Président ivoirien Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan, est une nouvelle fois recherché par la justice ivoirienne.

Rencontre Soro – Toussaint Alain : La Côte d’Ivoire s’engage dans le tunnel de la réconciliation

La justice ivoirienne est aux trousses du porte-parole de Laurent Gbagbo, Justin Koné Katinan. A plusieurs reprises, ce proche du Président Gbagbo a été visé par des mandats d’arrêt. En effet, celui-ci avait été condamné à l’issue d’un procès à une peine de 20 ans d’emprisonnement en début de cette année dans le dossier de casse de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Plus tôt, les autorités ivoiriennes avait demandé l’extradition de celui-ci en exil au Ghana voisin depuis 2011 pour des faits de « crimes économiques et de meurtres ». Abidjan avait à l’époque essuyé un échec au terme d’une longue bataille judiciaire.

Tentative de déstabilisation

Cette fois-ci, c’est pour des faits de tentatives de déstabilisation sur la période 2012 à 2017 que Justin Koné Katinan est recherché. Les autorités ont en effet émis un mandat d’arrêt qui couvre le Bénin, le Togo, et le Ghana à son encontre courant mars dernier. Si pour le moment Justin Koné Katinan n’a pas encore reçu une notification, le mandat d’arrêt diffusé dans les médias internationaux donne des précisions sur les faits qui lui sont reprochés. A en croire ce document, Justin Koné Katinan aurait donné des directives à des chefs de guerre du Nord.

Justin Koné Katinan actuellement au Togo

Selon le mandat d’arrêt diffusé sur les réseaux sociaux, l’intéressé serait actuellement au Togo. Le document « les autorités compétentes de la République du Bénin où il été aperçu, de rechercher, d’arrêter et de conduire à la maison d’arrêt la plus proche ». Après plusieurs tentatives, Justin Koné Katinan fera-t-il finalement face à la justice de son pays? Réponse dans les prochains jours.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Pour une bonne réconciliation il faut que le pouvoir Ouattara arrête ses bêtises Il y a 7 mois
  • Avatar commentaire
    Tchité Il y a 7 mois

    Mais l’Afrique et le jeunes comprennent peu à peu. C’est déjà un bon départ pour la libération totale du continent noir du joug étranger.

  • Avatar commentaire
    Lieutenant LOUTAKOUÉ Il y a 7 mois

    Hée Sylvain,tu racontes quoi même, est ce que tu arrives toi même à lire ton commentaire, quant on est nul on s’abstient cher frère

  • Avatar commentaire
    Dore Guinee Conakry Il y a 7 mois

    Le pouvoir wattara ne veut pas la reconciliation en Cote divoire . Car a chaque fois c’est de l’archanement sur les proches du president Laurent gbagbo.
    C’est un mandat purement politique et nous conseillons aux Etats concernes de ne pas executer ce mandat de la haine. Au lieu d’arreter les Com zones. C’est de provoquer les autres

    • Avatar commentaire
      Sylvain Il y a 7 mois

      Zinc un me ç qui complote à l extérieur du pays contre eux ils doivent le la is set au nom de la réconciliation  quoi ?  Déjà cette vilaine à été relâcher après tout ce qu elle a fait ici lorsque son mari était  au pouvoir au nom decette réconciliation. Ç est abuser réconciliation  et les gens vont faireea betises quoi faut me ke pas jouer avec eux parce qu il prétexte cette réconciliation  et font des bêtises on ne les loupera pourra pas t inquiete .un jour on devrait bien se réconcilier.   

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 7 mois

    Le premier ennemie de l’Africain étant lui-même, s’il est jamais arreté, on sait d’avance qui l’aurait livré.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 7 mois

      Quelque précédent peut-être ? 🙂 🙂

      • Avatar commentaire
        Tchité Il y a 7 mois

        GbetoMagon,

        Juste pour dire non a’ une justice “internationale” a’ deux vitesse (qui n’est rien d’autre qu’une injustice en elle-même.