Nigéria: Amnesty accuse une nouvelle fois l’armée

Nigéria: Amnesty accuse une nouvelle fois l’arméeDes soldats nigérians

Selon un récent rapport de l'ONG Amnesty International, l'armée nigériane aurait commis de nombreux viols sur des réfugiés.

USA : Amnesty rend public les chiffres impressionnants de blessés et morts par balle en 2016

L’armée Nigériane a-t-elle commis une véritable bévue ? En effet, selon l’ONG Amnesty International, les militaires nigérians auraient commis des viols contre des réfugiés fuyant les violences des régions du nord et sud-est. C’est dans le rapport « Ils nous ont trahi » que l’ONG a ainsi décidé de faire savoir au monde entier les agissements des forces armées, assurant avoir recueilli de nombreux témoignages de femmes et jeunes femmes victimes de ces harcèlements. De manière plus concrète, les militaires auraient ainsi séparé femmes et maris afin de les placer dans des “camps annexes”. De là, ceux-ci auraient profité de leur position de force afin d’obtenir des faveurs sexuelles contre de la nourriture notamment.

En plus de cela, cinq femmes et pas moins de 32 enfants, soupçonnés d’avoir appartenu ou d’appartenir à Boko Haram ont été assassinés.

Ce rapport, se basant sur les témoignages de 250 personnes, recueillis entre 2016 et 2018, a provoqué un véritable tollé forçant par la même occasion l’armée à réagir. Résultat, un porte-parole est monté au créneau, qualifiant ce rapport de mensonger.

Commentaires

Commentaires du site 0