Pahou-Tori : Jacques Ayadji met en garde les conducteurs des gros porteurs

Pahou-Tori : Jacques Ayadji met en garde les conducteurs des gros porteurs

Il n’est plus aisé pour tout usager de circuler sur la route Pahou-Tori, sans être encombré par les camions gros porteurs. Ils occupent la voie et paralysent régulièrement la circulation.

Bénin : Les comportements malencontreux des conducteurs de Ebomaf décriés

Les conducteurs de ces engins occasionnent d’énormes désagréments et des dommages aux usagers et à la voie. Devant cette situation, le directeur général des infrastructures a récemment effectué une descente sur le terrain, pour appeler les conducteurs de gros porteurs au respect de la loi en vigueur.

Accompagné du préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia, du directeur départemental de la police républicaine Jean-Claude Kuika, et du directeur de la Gestion et du suivi des Infrastructures Sylvain Avotrican du ministère des infrastructures et des transports, le directeur des infrastructures était allé constater les dégâts causés par les gros porteurs, sur le tronçon Pahou-Tori, et les difficultés auxquelles sont confrontés les usagers. Il se fait que les conducteurs ont décidé d’enfreindre la loi, en causant des dommages sur la voie Pahou-Tori.

Jacques Ayadji et sa délégation ont rencontré le chef parc Jaïda Puma, Marc Adjanohoun, à qui ils ont fait savoir sa responsabilité pour le fait qu’il laisse les conducteurs garer leurs camions au bord de la voie Pahou-Tori, avec le risque d’affaissement du pont en réfection au niveau du lac Toho. Jacques Ayadji s’est adressé aux conducteurs de véhicules gros porteurs en ces termes :

« Comment se fait-il que jusque-là vous ne respectiez pas les consignes ? Et mieux, on a mis des portiques de limitation de hauteur, des panneaux d’interdiction. Malgré tout ça, vous êtes en train de mettre l’ouvrage de Toho en difficulté. On est venu savoir quel est votre problème ? ».

Jacques Ayadji leur a expliqué qu’il est désormais formellement interdit aux gros porteurs d’emprunter le tronçon Pahou-Tori, pour joindre le parc Jaïda Puma, du quartier Houénonko de Tori-Bossito. A cet effet, il a donné des instructions au directeur départemental de la police républicaine, de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur contre les contrevenants. Le préfet du département de l’Atlantique a exprimé son regret face à l’incivisme des usagers du parc Jaïda, qui bifurquent au niveau de la gare routière de Pahou, pour joindre le site. Il a appelé tous les conducteurs au respect de la loi :

« Nous mettons en garde le gestionnaire de ce parc contre toute contravention aux règlements et aux textes en vigueur. Les consignes sont claires désormais. Ceux qui ne veulent pas respecter les textes, que la loi leur soit appliquée dans toute sa rigueur. Car, tel que cela se passe c’est un danger pour la population fait d’accidents de circulation, mais c’est également une porte ouverte à la dégradation de la voie chèrement construite. Le chef parc Jaïda Puma a promis sensibiliser davantage les usagers du site, pour qu’après leur chargement au port de Cotonou ils empruntent le contournement indiqué, en passant par le pont péage d’Ahozon de Ouidah, afin d’éviter à l’avenir les ennuis

Commentaires

Commentaires du site 0