Prestation de serment des membres du Cos-Lépi : Discours de Théodore Holo

Prestation de serment des membres du Cos-Lépi : Discours de Théodore Holo

Madame et Messieurs, Honorables Invités, Je me réjouis de votre présence ce jour, à la Cour, pour satisfaire à une exigence substantielle de la

Désignation Cos-lepi au Bénin : déclaration des députés

Madame et Messieurs,

Honorables Invités,

Je me réjouis de votre présence ce jour, à la Cour, pour satisfaire à une exigence substantielle de la loi na 2013-06 du 25 novembre 2013 portant code électoral en République du Bénin qui, en ses articles 219 et 220, crée le Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI) et en fixe la composition, les attributions et les règles de fonctionnement. La cérémonie de prestation de serment de ce jour, aurait dû intervenir depuis le mois de juillet 2017, puisque votre mission court du 1er juillet au 31 janvier de chaque année.

La non installation de votre Conseil d’orientation et de supervision à bonne date, explique la décision injonctive DCC 17-262 du 12 décembre 2017 et votre présence en ces lieux aujourd’hui. Organe régulateur de l’activité des pouvoirs publics, la Cour a dû privilégier l’esprit de la loi pour en sauver la lettre et rendre opérationnel le COS-LEPI dans ses attributions, fonctionnement et durée.

Madame et Messieurs les députés,

Je voudrais vous féliciter pour la confiance placée en vous par vos pairs en vous investissant de la charge de les représenter au sein du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (LEPI). Ils savent mieux que quiconque pouvoir compter sur vos qualités de citoyens compétents, travailleurs, probes et responsables. Ils savent que vous avez les capacités pour remplir correctement la mission républicaine qu’ils vous ont confiée.

Monsieur le Directeur de l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique,

Monsieur le Directeur du service national en charge de l’état civil,

Je ne doute pas un seul instant que vous mettrez vos compétences techniques et votre savoir-faire au service du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée. Votre éclairage sera utile pour la conduite efficiente de la mission qui vous a été confiée.

Madame et Messieurs les membres du Conseil d’orientation et de supervision,

Votre tâche, je ne cesserai de le répéter, est primordiale car vous êtes au commencement de tout le processus électoral dans notre pays. Or, vous le savez tous, disposer d’une liste électorale fiable c’est déjà réussir, dans une large mesure, une consultation électorale. En optant pour un organe de supervision paritaire, où la majorité et la minorité sont représentées sur une base d’égalité, le législateur a voulu que notre pays dispose d’une liste électorale consensuelle, transparente et crédible afin de garantir la fiabilité et la crédibilité des consultations électorales, gages de la légitimité des gouvernants, de la stabilité des institutions et de la paix sociale propices au développement et à l’épanouissement des gouvernés.

Madame et Messieurs les membres du Conseil d’orientation et de supervision,

Le Bénin, on a plaisir à le dire, est un pays de paix et de concorde. Pour qu’il le demeure, votre rôle est essentiel. Votre responsabilité dans l’organisation satisfaisante des prochaines élections législatives de 2019 est pleinement engagée. Que jamais l’Histoire ne vous rende comptables des dérives et des turbulences à même de provoquer le chaos dans notre cher pays. La République attend donc de vous, que dans les six prochains mois qui constituent le délai légal d’actualisation du fichier électoral, donc d’ici à fin novembre 2018, vous fassiez un travail de qualité impeccable, accompli avec conscience et professionnalisme, en ne perdant jamais de vue la modicité de nos moyens.

Madame et Messieurs,

Vous saurez, je n’en doute guère, relever les défis qui vous sont lancés. Ma conviction se fonde sur, non seulement, vos qualités personnelles et vos expériences individuelles, mais aussi, le fait que nous venons d’organiser, il y a deux ans l’élection présidentielle de 2016 sur la base du fichier électoral apuré et révisé par vos prédécesseurs, un fichier qui, en principe, intègre déjà ceux qui ont atteint l’âge légal pour voter en 2016. Il ne vous restera donc qu’à prendre en compte et à intégrer au fichier électoral les électeurs ayant atteint leur majorité en 2017, les électeurs omis, ceux qui viennent d’atteindre la majorité en 2018, et ceux qui l’atteindront au premier trimestre 2019.

Madame et Messieurs,

Je suis persuadé que vous saurez préserver l’esprit de consensus qui a présidé à la création de votre organe et que vous accomplirez votre mission à la satisfaction de la Nation tout entière. Soyez assurés de la disponibilité de la Cour constitutionnelle à vous accompagner pour la réussite de cette noble tâche.

C’est habité par cette conviction que je voudrais, au nom des Conseillers à la Cour constitutionnelle et, selon l’expression consacrée, « prendre acte de votre serment et vous renvoyer à l’exercice de vos fonctions. »

Je vous remercie.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire

    Le problème n’est pas..”au travail messieurs”…!!!…mais pourquoi avoir perdu trop de temps…..pour des calculs politiques…infondés..

    Les voilà…courir..maintenant..derrière le temps…au risque de bacler le travail…

    Quand je vous dit…que mentalement,intellectuellemnt…les nègres que nous sommes..ne sont pas doués d’intelligence,d’esprits de suite…dans ce que nous entreprenons…vous voyez que j’ai bien raison..

    Celà n’a rien avoir avec un quelconque parcours académique…

    Talon a dit…désert de compétence,et kérékou intellectuels tarés..

    Les faits leur donnent hélas raison…

  • Avatar commentaire
    Monpays Il y a 7 mois

    La ligne est tracée, au travail donc les conseillers.

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 7 mois

    Point de polémiques! Au travail messieurs!