Prestation de serment des membres du Cos-Lépi : Une belle cérémonie, malgré…

Prestation de serment des membres du Cos-Lépi : Une belle cérémonie, malgré…

Mieux vaut tard que jamais dit-on. C’est ce qu’on peut dire de la cérémonie d’installation des membres du conseil d’orientation et de supervision, Cos, de la liste électorale permanente informatisée, Lépi.

Cos-Lépi au Bénin : Les représentants du parlement prêtent serment demain

Cette installation s’est déroulée hier mardi 8 mai 2018, dans la salle de délibération de la Cour constitutionnelle, en présence de 9 des 11 membres désignés, des conseillers de la Cour avec à sa tête le Pr Théodore Holo, et des invités parmi lesquels des professionnels des médias. Après installation des invités et des récipiendaires, c’est l’entrée des conseillers de la Cour constitutionnelle qui a marqué le début de la cérémonie. Le secrétaire général de la haute juridiction sera instruit par le président de la Cour, de procéder à la vérification de la présence effective des récipiendaires.

Après coup, on a pu constater deux absents : le directeur général de l’état-civil et l’honorable Guy Mitokpè. Il y avait donc 9 membres présents sur les 11 attendus. Le secrétaire général procède par la suite à la lecture des textes, ayant conduit à la désignation des représentants de l’Assemblée nationale, soit l’article 220 de la loi 2013-06 du 25 novembre 2013, portant code électoral en république du Bénin. Il a cité le même article 220, pour ce qui est de la composition du Cos-Lépi, l’article 330 sur la cérémonie d’installation des membres du Cos-Lépi, et l’article 207 sur les sanctions encourues par les membres du Cos-Lépi en cas de dérives constatées.

Par cette lecture, le secrétaire général de la Cour avait planté le décor pour procéder à l’installation proprement dite des membres du Cos-Lépi. Les récipiendaires sont invités par le président de la Cour à se mettre débout et prononcer en cœur leur engagement à servir la nation au sein du Cos-Lépi, avec probité et dévouement. Cette brève cérémonie mais fortement symbolique s’est achevée à travers l’allocution du président de la Cour constitutionnelle, Pr Théodore Holo. Il a fait remarquer que : « la cérémonie de prestation de ce jour, aurait pu intervenir depuis le mois de juillet 2017 (…), organe régulateur de l’activité des pouvoirs publics, la Cour a dû privilégier l’esprit de la loi pour en sauver la lettre et rendre opérationnel le Cos-Lépi dans ses attributions, fonctionnement et durée ».

Aux députés désignés, le Pr Théodore Holo a adressé ses félicitations pour la confiance que leur collègues ont placée en eux, et il a précisé que : « ils savent mieux que quiconque pouvoir compter sur vos qualités de citoyens compétents, travailleurs, probes et responsables. Ils savent que vous avez les capacités de remplir la mission républicaine qu’ils vous ont confiée ». Le président de la Cour a formulé presque les mêmes vœux à l’endroit de la directrice de l’Insae, qui est aussi membre du Cos-Lépi : « je ne doute pas un seul instant que vous mettrez vos compétences techniques et votre savoir-faire au service du Cos-lépi. Votre éclairage sera utile pour la conduite efficiente de la mission qui a été confiée ».

Le Pr Théodore Holo, a expliqué aux membres du Cos-Lépi l’importance de la mission à eux confiée : « Vous êtes au commencement de tout le processus électoral dans notre pays (…), disposer d’une liste électorale fiable, c’est déjà réussir dans une large mesure, une consultation électorale ». Le président de la Cour s’est même exprimé sur la représentation des deux courants au parlement : « En optant pour un organe paritaire où la majorité et la minorité sont représentées sur une base d’égalité, le législateur a voulu que notre pays dispose d’une liste électorale consensuelle, transparente et crédible, afin de garantir la fiabilité et la crédibilité des consultations électorales, gages de la légitimité des gouvernants, de la stabilité des institutions et de la paix sociale, propices au développement et à l’épanouissement des gouvernés ».

Le président de la haute juridiction a démontré aux récipiendaires l’étendue de leur mission, non sans leur prodiguer de précieux conseils : « votre responsabilité dans l’organisation des prochaines législatives de 2019 est pleinement engagée. Que jamais l’histoire ne vous rende comptables des dérives et des turbulences, à même de provoquer le chaos dans notre cher pays ». Ce Cos-Lépi ainsi installé couvre une période d’activité de six mois, qui vont de mai à novembre 2018. Les seuls chefs d’institutions présents étaient : le président de la Cena, Emmanuel Tiando, et le 3e vice-président de l’Assemblée nationale, Robert Gbian. Aucun membre du gouvernement, surtout pas les ministres de l’intérieur et de la justice qui sont les plus concernés, n’a répondu présent

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Tundé Il y a 2 mois

    Holo …. 39ans + 1 jour donne 40 ans ……il n’est plus fréquentable..
    Talon c’est l’élu du peuple…. Holo tient ses prérogatives des pouvoirs issus du président de la république et de l’assemblée nationale…

    • Avatar commentaire
      Napoléon1 Il y a 2 mois

      Talon … ” nous sommes un désert d’incompétences”, est un traître.

      Un Président élu sur la base de la constitution d’un pays, qui trouve, une fois élu, que la constitution et les lois du pays ne valent rien pour lui et qu’il préfere gouverner par le bon sens, a trahi.

      Où a-t-on vu jamais écouté un propos aussi saugrénu, digne de la Vision d’un hors-la -loi.