Tension maximale entre l’Iran et le Maroc puisque le Royaume a décidé de mettre un terme à ses relations diplomatiques avec Téhéran.Le Maroc et l’Iran ont ainsi rompu leurs relations diplomatiques, la faute notamment aux suspicions marocaines concernant les mauvaises intentions iraniennes. En effet, nous savons que la région du Sahara Occidental revêt d’une importance capitale pour Rabat qui tente donc le tout pour le tout afin d’asseoir son autorité.

Problème, le Maroc doit faire face au front Polisario – front indépendantiste – qui est soutenu par l’Algérie et surtout par les Iraniens qui n’auraient pas hésité à vendre de nombreuses armes aux indépendantistes. Une décision qui n’a donc rien à voir avec les événements qui se passent actuellement au Moyen-Orient, comme l’a encore assuré Nasser Bourita, ministre marocain des affaires étrangères.

Des preuves “irréfutables”

La tension serait telle que l’ambassadeur marocain en Iran aurait déjà pris ses dispositions afin de quitter le pays tandis que son homologue iranien au Maroc, a été prié de faire ses valises et de quitter le Royaume sans délais. Les officiels marocains seraient d’ailleurs certains de leur fait, assurant être en possession de preuves irréfutables, et même du nom d’un intermédiaire ayant participé à cette transaction directement depuis l’ambassade iranienne à Alger.

Long de 266,000 kilomètres carré, le Sahara Occidental se trouve dans une situation assez complexe puisque son statut postcolonial n’a toujours pas été réglé. Si les indépendantistes réclament eux, un référendum d’autodétermination, le Maroc lui, revendique sa souveraineté et n’envisage rien d’autre que l’autonomie sous sa tutelle.

3 Commentaires

  1. “Long de 266,000 kilomètres carré…”  J’en étais resté à :longueur x largeur = surface (en km2). Allez on va pas chipoter: arrondissez moi ça carrément !

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom