Suspension de La Nouvelle Tribune au Bénin : Réaction de Serge PRINCE AGBODJAN

Suspension de La Nouvelle Tribune au Bénin : Réaction de Serge PRINCE AGBODJAN

Le président de la HAAC du Bénin a un problème de compréhension avec l’article 55 de la loi organique sur la HAAC.

Brouillage des fréquences au Bénin : Prince Agbodjan et Adélakou déboutés, Adam Boni Tessi auréolé

Selon l’article 55 de la loi organique de la HAAC, : « En cas d’urgence et de manquement aux obligations résultant des dispositions de la présente loi, le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication peut ordonner à la personne qui en est responsable de se conformer à ces dispositions, de mettre fin à l’irrégularité ou d’en supprimer les effets. Sa décision est immédiatement exécutoire. Il peut prendre même d’office toute mesure conservatoire ».

La lecture littérale de cette disposition aussi claire de la loi permet de comprendre qu’« En cas d’urgence et de manquement aux obligations résultant des dispositions de la présente loi, le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication peut ordonner à la personne qui en est responsable de se conformer à ces dispositions, de mettre fin à l’irrégularité ou d’en supprimer les effets ».

Puis précise que cette décision prise après mise en demeure est exécutoire avant d’indiquer que le Président peut prendre même d’office toute mesure conservatoire.

La mesure conservatoire apparaît clairement à la fin de l’article et ne saurait être détachée de l’ensemble de l’article.

Donc dans l’urgence et en cas de manquement aux dispositions de la loi, le Président de la HAAC peut prendre des mesures ordonnant de se conformer aux dispositions de la loi violée, de mettre fin ou de supprimer les effets….

Il faut dans ce cas, qu’on mentionne clairement les dispositions de la loi organique sur la HAAC incriminée. Dans le cas de la décision N° 18-024/HAAC du 23 Mai 2018, le Président de la HAAC n’a nullement indiqué les dispositions de la loi organique violée. Et pourtant le législateur est bien précis en mettant la portion de phrase « aux obligations résultant des dispositions de la présente loi ».

Quelles sont les obligations résultant des dispositions de la loi organique portant sur la HAAC qui sont violées pour que l’on prenne des mesures conservatoires ?

La décision n° 18-024/HAAC du 23 Mai 2018 a indiqué la violation des articles 2, 4 et 6 du code de déontologie de la presse béninoise.
Parlant de Code de déontologie de la presse béninoise, on peut constater que le Président de la HAAC a oublié qu’en la matière, le Code a clairement indiqué en son article 20, les juridictions en charge des manquements de ce code.

L’article 20 dudit code donne compétence aux instances d’autorégulation des médias et aux associations professionnelles. Le code n’a jamais indiqué qu’il appartient à l’autorité de régulation (je dis bien autorité de régulation) de sanctionner les manquements au code de déontologie de la presse béninoise. Il y a bel et bien une différence entre une autorité de régulation et une autorité d’autorégulation.

A bien analyser la décision portant mesure conservatoire du journal « la Nouvelle Tribune » prise par le Président de la HAAC le 23 Mai 2018, on est tenté de conclure à une méconnaissance du dispositif en place au niveau de la presse béninoise par l’auteur de la décision n° 18-024/HAAC du 23 Mai 2018 car, l’article 20 du code de déontologie de la presse béninoise dispose clairement que : « Tout manquement aux dispositions du présent code de déontologie expose son auteur à des sanctions disciplinaires qui pourront lui être infligées par les instances d’autorégulation des médias et les associations professionnelles. Le journaliste accepte la juridiction de ses pairs, ainsi que les décisions issues des délibérations des instances ci-dessus mentionnées. Le journaliste s’oblige à connaître la législation en matière de presse ».

La HAAC ou son Président sont-ils des autorités d’autorégulation ou de régulation ?

En ce qui concerne la violation des articles 29, 272 et 341 du code de l’information et de la Communication évoquée par la décision, on peut également constater que le Président de la HAAC est également passé à coté des articles visés.

Les dispositions qui fondent la décision indiquent en effet que :
« l’article 29 : Dans l’exercice de son droit d’informer, le journaliste est astreint au respect des lois et règlements de la République du Bénin et au code d’éthique et de déontologie de la presse béninoise.

L’article 272 : Toute expression outrageante, tous termes de mépris ou invectives qui ne renferment l’imputation d’aucun fait, est une injure.
L’injure commise par les mêmes moyens envers les corps ou les personnes désignés par les articles 269 et 270 de la présente loi, sera punie d’une amende de un million (1 000 000) à cinq millions (5 000 000) de francs CFA.

L’article 341 : Les organes de presse créés avant la promulgation de la présente loi disposent du délai de trente (30) jours pour s’y conformer.

Il ressort de la lecture combinée des articles du code de l’information et de la Communication que la sanction prévue pour le cas d’injure comme l’a mentionné la décision n’est nullement une mesure conservatoire entrainant la suspension des parutions mais plutôt une amende dont la fixation du montant relève des tribunaux correctionnels.

Selon l’article 304 du code de l’information et de la Communication « Les infractions aux lois sur l’information et la communication sont déférées devant les tribunaux correctionnels ».

Le législateur du code sur l’information et la communication du Bénin n’a nullement et aucunement indiqué que le Président de la HAAC peut prendre une mesure conservatoire sur la violation de ces dispositions.

Comme quoi, il y a un véritable problème par rapport à la compréhension des lois en matière de régulation par l’auteur de cette décision.

A cela, il faut ajouter que c’est une décision qui créé d’amalgame car, le Président de la HAAC indique également la violation par le journal « la nouvelle tribune » des articles 182 à 184 du code sur l’information et la communication du Bénin et de son communiqué n° 0044-17/HAAC/PT/DC/SP-C du 21 décembre 2017. Les articles indiqués évoquent la procédure de la déclaration préalable et du dépôt légal. Le même code a également indiqué les sanctions précises pour cette infraction.

Lorsque le Président de la HAAC pour fonder sa décision de mesure conservatoire va chercher dans le code de déontologie de la presse béninoise qui ne lui donne aucune compétence de sanction, dans la code de l’information et de la Communication qui relève des tribunaux correctionnels sans même mentionner une disposition violée dans la loi organique sur la HAAC qui le fonde à prendre une mesure conservatoire, le citoyen béninois qui a droit à l’information doit se poser des questions et exprimer ses inquiétudes.
La lettre et l’esprit de l’article 155 de la loi organique sur la HAAC, les mesures conservatoires qui apparaissent à la fin de cet article sont précédés de mise en demeure permettant aux responsables concernés de se conformer à ces dispositions en vue de mettre fin à l’irrégularité ou d’en supprimer les effets. Si selon l’article 13 de la loi organique sur la HAAC, la HAAC en tant qu’Institution ne peut infliger une sanction sans passer par les « observations aux dirigeants » ce ne serait pas au Président de la HAAC de prendre des mesures allant à la suspension d’une société de presse sans aucune mise en demeure.

Par de pareilles décisions du Président de la HAAC du Bénin, l’image de notre Presse se trouve de plus en plus entachée en matière de liberté de presse.
Le Bénin risque de continuer à s’enfoncer dans les profondeurs des classements relatifs à la liberté de la presse en Afrique et dans le monde.

Serge PRINCE AGBODJAN
Juriste

Commentaires

Commentaires du site 58
  • Avatar commentaire
    flotte Il y a 4 mois

    Si la porte du Ciel reste ouvert laissé toute chosent.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 4 mois

    @Monwê,

    Quelle malhonnêteté intellectuelle!! Vous êtes sûr que ce que vous écrivez contient des arguments? C’est tellement bas que ce n’est même pas la peine de débattre avec vous.

    Je vous parle d’attributions et vous me parlez de date de création et de l’objet d’une institution de régulation.

    Comme vous ne comprenez même pas le baba, sachez que les attributions de ces institutions diffèrent d’un pays à un autre. Les lois organiques les concernant ne prévoient pas les mêmes prérogatives. Mais ça visilement, ça vous dépasse. Ils doivent mieux vous former à l’école de la rupture.

  • Avatar commentaire
    SYDNEY Il y a 4 mois

    Pardon!!! publier mes opinions!! sortez-moi de la liste noire!!

  • Avatar commentaire
    SYDNEY Il y a 4 mois

    Lien vers un écrit de : https://lanouvelletribune.info/2017/04/benin-projet-revision-constitution-patrice-talon-lincompris/
    Les institutions élisent, elles même, leurs responsables
    Selon Talon, dans son projet non abouti, le pouvoir du Président se trouve être réduit contrairement aux accusations qui lui sont faites, en ce qu’il propose : «  ce n’est plus le Président de la République qui nomme les Présidents des institutions. Ceux-ci seront élus par leurs pairs. En l’état actuel des choses, c’est le Président de la République qui nomme le Président de la Cour Suprême, de la Cour Constitutionnelle, de la HAAC, … Je propose que ce ne soit plus le cas. Est-ce que ce projet de révision est en ma faveur ? ».
    C’était donc le moment de corriger les failles de notre constitution en toute « sérénité » et en l’absence de toute « suspicion », estime Patrice Talon. Mais, l’homme est indigné de n’avoir pas été compris pour des raisons « politiques ». De même, il nourrit le regret incessant de n’avoir pas fait de la communication un privilège dans le cadre cette révision. Le Président de la République, à l’issue de cet entretien, prend acte du rejet de son projet de révision et renonce d’ailleurs à toute réintroduction sous son mandat. A travers cette révision, il avait pour ambition, dit-t-il : «  de moderniser le model politique du Bénin et non pas de le remettre en cause….  ».
    Maintenant de quoi vous plaignez-vous ? Le Président a proposé et vous avez rejeté sans état d’âme, sans même chercher à apporter vos amendements alors c’est simple le Président continuera de nommer les Présidents de la HAAC qui vont évidemment le servir alors qu’il voulait qu’il soit élu par ses pairs. La mauvaise foi et la politique politicienne vous rattrape. Vous n’êtes pas les seuls intelligents. Taisez-vous et subissez!! cela vous apprendra à être responsables de vos actes.

     

     

    • Avatar commentaire
      C'est la fin du fcfa Il y a 4 mois

      Le President de la republique n’est pas n’importe qui. On n’est pas la pour chaque fois inventer des lois pour rendre l’executif inactive. Les textes de la constitution sont bons et clairs. Le President est sense etre dans un bon etat morale, mental et respectueux des lois de la republique. Celui qui ne respect pas les lois presents ne peut pas respecter si on en fait encore. Les textes s’applique a tous. Vous parler comme si on doit limiter l’executive dans toute son action. Si le gouvernement ignoire les textes maintenant, il les ignorera quand on en fera de nouveaux. La revision de la constitution etais opportuniste. Sans debats concrets. Cette revision resultais de la vision d’un seul homme qui apres un sejours en exile pense que le president doit etre depourvu de ses pouvoirs d’agir. Longue Histoire. Le peuple ne veut pas de ce genre de revision.

  • Avatar commentaire
    Akowanou Il y a 4 mois

    Tessi est un arriviste qui tente au prix de notre liberté d’expression, de faire plaisir à talon et à sa bande . leur temps passera comme l’a été celui de Kerekou,Soglo et Yayi.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    J’ai de gros doutes sur le fait qu’il n’y ait qu’inepties et fadaises.

    Et quand bien même. “qui ferme la porte à l’erreur, ne verra jamais entrer la vérité”  “

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    Comme cela on arrêtera les ragots…vous arrêterez de servir de porte-voix à des inepties et autres fadaises” J’ai de gros doutes sur le fait qu’il n’y ait dans ce journal qu’ineptie et fadaises

    Et quand bien même. “qui ferme la porte à l’erreur, ne verra jamais entrer la vérité”  “

  • Avatar commentaire
    SYDNEY Il y a 4 mois

    Bien fait !! Comme cela on arrêtera les ragots…vous arrêterez de servir de porte-voix à des inepties et autres fadaises. Vous arrêterez de tout peindre en noir en faisant économie de vérité. Vous arrêterez de blacklister certains qui ne font pas des commentaires qui vous sont favorables. Quel est exactement votre ligne éditoriale ?

    Cela dit, j’aurais quand même aimé continuer à botter le cul à un certain Olla et compagnie……

    • Avatar commentaire

      Tout peindre en noir en occultant la vérité’ ça s’appelle la liberté de presse. Heureusement que nous avons encore dans ce pays des journalistes dignes qui acceptent de faire leur metier sans contrepartie et qui vous laissent vous exprimer. Si vous jugez LNT pas neutre, alors je vous conseille d’aller publier dans les journaux qui peignent tout en blanc c’est pas ça qui manque

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 4 mois

    CHAT que mets tu dans jour.nal d’opinion

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 4 mois

    Mr ou Mme Chat que mettez vous dans journal d’opinion

  • Avatar commentaire

    C’est ce qui arrive lorsque le pouvoir tombe entre les mains d’incultes dont la seule référence est l’argent. Le Bénin est tombé bien bas et n’a jamais atteint ce niveau de décrépitude depuis la Conf. Nat.

    IL EST TEMPS DE CHASSER LES VOLEURS DU TEMPLE.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 4 mois

    TOTALEMENT  INEXPLICABLE  CETTE  DECISION *************  ET  **************  DE  SUSPENDRE  LA  NOUVELLE  TRIBUNE  DANS  UN  PAYS  OU  APRES  DEUX  DECENNIES  ET  PLUS  DE  LA  CONFERENCE  NATIONALE  ET  L’ECLOSION  DE  LA  LIBRE  EXPRESSION , ON  EN  ARRIVE  LA .

    LA  NOUVELLE  TRIBUNE  DOIT  S’ARMER  DE  COURAGE  ET  SAVOIR  QUE  SA  CAUSE  EST  NOBLE, JUSTE , VERIDIQUE  ET  PARCEQUE  DERANGEANT LES  MEFAITS  DE  LA  RUPTURE  ON  LA  SUPPRIME .

    LA  VICTOIRE  EST  A  VOUS  ET  COMPGTEZ  SUR  MON  SOUTIENT  SANS  FAILLE QUOIQUE  SUPPORTEUR DE  TALON 100%.

    JE  SUIS  TRES  ET  TROP  INDIGNE  PAR  CETTE  DECISION QUI  RESSEMBLE  A  UN  HOMME  SOTANT  DANS  UNE  PISCINE  VIDE  OU  LE  VILLAGEOIS  DE  TCHAOUROU  DONNANT  UN  EPEE  DANS L’EAU .

    VIVE  LA  NOUVELLE  TRIBUNE !

  • Avatar commentaire

    JE SUIS LA NOUVELLE TRIBUNE: NON AU BAILLONNEMENT DE NOTRE JOURNAL:

  • Avatar commentaire

    C’est une bonne nouvelle cela  de suspendre la Nouvelle Tribune. Le seul journal qui ose faire toucher du doigt certaines choses à l’heure de la rupture. Et vlam Adam Boni Tessi se sent offusqué et prend une décision encore de façon unilatérale. Et pourtant, depuis Soleil FM est piraté et il n’a encore pu rien faire. Lorsque Reporter sans Frontière va nous attribuer la place que nous méritions dans ce contexte, il va se trouver des griots pour venir protester et pourtant le monde entier nous observe chaque jour.  Pourquoi ne suspend t-on pas d’autres journaux qui font tout sauf du journalisme. Je vois, ils font les éloges du pouvoir en place. Triste et dommage pour ce pays. Merci à Prince Agbodjan pour son éclairage

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 4 mois

    Après la caporalisation  de toutes les institutions de la République, Patrice Talon et ses hommes de main s’attaquent à la presse libre et indépendante !!!

    Nous devons résister et lutter jusqu’à les mettre ***********************************

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 4 mois

    Après la caporalisation de toutes les institutions de la République , Patrice Talon et ses hommes de main s’attaquent à la presse libre et indépendante !!!

    Cet homme ne recule devant rien!!

    Nous devons résister et le mettre ***************************** .  Notre pays est en très grand danger

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 4 mois

    Les amis je vous invite à vous informer d’aantage avant de prendre position quand vous lisez un sujet sur un jour.nal c’est pas suffisant pour ce faire une idée juste. Merde ou est ce que vous avez mis vitre esprit critique votre disernement. Je suis abasourdi par la prise de position de certaines personnes  qui se disent de la diaspora.

    Allez lire cette décision du CSA  même rôle que la HAAC  (poutant la France best oas une dictature) si vous ne trouvez dites le moi et je vais lettre sur le forum

    Le Monde

    Publié Le 26.07.2017 à 12h52

    Affaire Hanouna : le CSA inflige une lourde amende de 3 millions d’euros à C8

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 4 mois

      Lnt  est critique, oui, injurieux non. Objectif ? On peut en discuter. Mais c’est leur droit de ne pas l’être. Personne n’est obligé de les lire.

      Je vous mets au défi de trouver un seul article injurieux sur ce site. Arrêtons de nous fourvoyer.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 4 mois

      “Monwé” arrête avec ta bande de commis ************* à la défense – que dis-je, l’occupation de l’espace – de tout ce qui se passe au Bénin pour raconter des fables à l’usage des naïfs et des *************. Surtout arrête de parler d’analyse de textes et de Lois, tu n’y connais rien.

      Ce qui est clair, c’est qu’un journal que lisent sur Internet ou papier, plusieurs personnes du Bénin et d’ailleurs, est en train de se faire réduire au silence, après les étudiants, les maires, les partis et les politiciens et syndicalistes indociles…et *********************.

      Donc s’il te plait, toi et ta bande d’a*********, arrêtez de faire les ************ même si vous n’avez pas besoin de vous forcer pour y arriver. N’essayez pas de noyer les protestations dans de pseudo-analyses bidons.

      Les institutions, la presse sont mises sous l’éteignoir et ça, au delà du gouvernement, c’est grave à long terme pour le Bénin.

       

       

    • Avatar commentaire

      Triste et regrettable ce qui se passe, avec cette menace sur les libertés individuelles, fondamentales et de la presse! On veut nous imposer un modèle de pensée unique, et une presse docile et soumise.

      Nous retrouverons progressivement tous les tares reprochés au régime précedent, que beaucoup avaient pourtant combattues. Marches de soutien, arbitraire, suspensions d’organes de presse, populisme etc. J’ai envie de dire tout ça pour ça??

      ********* soient les 65% des ****** qui ont introduit le ***** dans la bergerie en avril 2016 ! Vous buvrez aussi le calice jusqu’à la lie

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 4 mois

      @Monwê,

      C’est à croire que le Doc est parti avec votre cerveau. Sur quelle base vous comparez le CSA et la HAAC ? Ont-ils été créés par les mêmes lois ? Allez lire les attributions et procédures du CSA et rapprochez les de celles de la HAAC et vous verrez la différence.

      • Avatar commentaire
        Monwé Il y a 4 mois

        Tu parles d’atribut du CSA

        1. Est ce une structure de régulation la réponse est oui

        2. Est qu’elle peut sanctionner la presse écrite ou audiovisuelle la réponse est oui

        Alors de quoi parles tu Amaury. Saches que je ne suis pas la pour insulter les gens. Mais pour débattre argument contre argument.

        Il faut passer noyer le sujet on ne parle pas ici de quand date la création du CSA et de la HAAC.

        Conclusion je veux juste que vous arrêtez de parler de dictature quand on sanction un acte cela ne repose sur rien.

    • Avatar commentaire
      Citoyenne Il y a 4 mois

      est-ce que vous vous etes relu? Amende de 3 millions d’euro à C8 ne veut pas dire suspendre C8. Nous déplorons ici la suspension qui est un abus de pouvoir que tout démocrate peut comprendre, je suppose

       

  • Avatar commentaire
    Monwé Il y a 4 mois

    Je suis surpris pas votre étonnement cette sanction devait tomber depuis . D’aucuns parlent de dictature est ce qu’ils savent de quoi ils parlent. Si vraiment c’était le cas les jour.na.listes et certains intervenant sur ce forum sont déjà en prison.

    Pour ces derniers je vous avertis vous risquez gros à insulter le président et autres. Car pour moi vous pouvez CRITIQUER les actions du gouvernement sans injurier qui que ce soit. N’oubliez pas la loi sur le numérique est déjà publier et même si vous êtes en Europe ou autres ne pensez pas que vous êtes à l’abri.

    Après ne venez pas pleurer sur ce forum que j’aime tant. Parce que pour moi faut avoir tous les sons de cloche.

    En conclusion arrêtez d’insulter les gens afin qu’on continue à échanger sur ce forum merci à tous

     

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 4 mois

    Le président de la HAAC n’a jamais été une lumière.  Comme tout le monde fait du zèle pour plaire à Pata, monsieur s’y met aussi.

    J’espère que la LNT ne se laissera pas faire.

    Bandes d********************.

  • Avatar commentaire
    Atocte Il y a 4 mois

    Le Benin ne tombe pas bas. Il n’y a que certains Béninois qui confondant liberté et libertinage tombent dans le versant des injures. La liberté d’expression n’est liberté d’injures. Le juriste Agbodjan me semble-t-il, n’a pas dit qu’il n’y a pas faute du côté du journal. Il a démontré une mauvaise interprétation de la loi par la Haac.

    • Avatar commentaire
      Amaury Il y a 4 mois

      @Atocte,

      Vous sortez d’où avec des âneries pareilles. Parce que quelqu’un vous a volé, vous devez vous faire justice? Si vous ne comprenez pas français,  retournez à l’école. Serge a dit clairement que même s’il y a faute, ce n’est au président de la HAAC de santionner  et même s’il doit le faire, il soit avoir mise en demeure préalable.

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON Il y a 4 mois

    JUSTE  UNE  HONTE  NATIONALE  CETTE  TRISTE  DECISION DE  SUSPENDRE  LE  SEUL  A  MON  AVIS  JOURNAL LIBRE  DU  BENIN .

    LA  NOUVELLE  TRIBUNE  EST  LE  SEUL  JOURNAL  QUI  DIT  LA  VERITE  AU  BENIN .

    TALON  AURAIT  PU  ETRE  A  LA  HAUTEUR  COMME  KEREKOU  ET  SUPPORTER  LA  NOUVELLE  TRIBUNE  QUI  NE  RELATE  QUE  LA  VERITE .

    • Avatar commentaire
      Monwé Il y a 4 mois

      J’adore la critique et le débat mais quand même donne moi Franck un seul sujet sur ce site pour lequel ce jour.nal a apporté une preuve irréfutable  à part pondre un sujet avec une prise de position nette. Pour moi un jou.rnal doit être neutre et ce sont les lecteurs qui doivent faire leur idées et prendre position. On sent clairement une envie de déduire  er ça c’est pas bien. Prends point par point  ce que la HAAC à soulevé et dis moi honnêtement si la déci.sion n’est pas justifiée

      • Avatar commentaire

        Hé toi Monwé! Dis moi dans quel pays du monde aurais tu déjà vu un journal d’opinions être neutre ?

  • Avatar commentaire
    Paysan Il y a 4 mois

    Serge Agbodjan, un de ces intellectuels qui mettent leurs manteaux techniques pour fouiner leur nez partout pour défendre leurs positions politiques. C’est aussi la liberté d’expression que de lui permettre de s’élever au top de la liberté de la presse en Afrique et dans le monde pendant que le Benin s’enfonce, non ?

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    Que font les syndicats de journalistes ? Ils se bran***** ? Les avocats ? Les députés de la soi disant opposition ?

    Voilà une raison concrète de débouler dans les médias, de se réunir en conclave solennel de politiciens. La chose aura certainement plus d’effet de les complaintes sentencieuses, avec rappels historiques et citations d’écrivains que la plupart des béninois n’ont plus lus voire ne connaissent plus.

    • Avatar commentaire

      “Que font les syndicats de journalistes ? Ils se bran***** ? Les avocats ? Les députés de la soi disant opposition ?”

      Oui! oui! oui! GbetoM. tout ce petit monde se ******** en ce moment.

  • Avatar commentaire

    Croyez vous que Si cette tribune était acquis au pouvoir end place e ils oseront écrire certaines incongrutés?Croyez vous que Si CE journals était du Pouvoir la HAAC allait agir ainsi.I’ll viendra in moment oú nous béninois on se regardera en face pour se dire certainez vérifés.Cette decision Ne réflecte que nous mémé.Quand in certain OLLa se permet de manquer de pudeur ,d’injuer tout le monde sur CE forum,et mémé le Chef se l’Etat’aviez vous fait..On n’apprécie la valeur d’une chose quand on l’a perdu.Néanmois je vous souhaite du courage en vous invitant à plus se professionalisme

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 4 mois

     
    Non je réprouve car je suis indigné, je suis profondément indigné par ce comportement du Patron de la HAAC, Adam Boni Tessi.
     
    Voilà une façon claire et éhontée de vouloir délibérément mal interpréter un article (55) pour museler un organe, et pas des moindres, de la presse. Un seul objectif, faire du zèle, plaire à Talon puisqu’aujourd’hui tous les signaux indiquent pour l’instant que l’actuel locataire de la Marina à de nettes et criardes tendances de vouloir ”rebeloter” pour le second mandat. Ainsi il espère aussi se faire une place au prochain ‘‘soleil national’’.
     
    On appelle cela ‘‘ marcher sur et écraser les faibles pour s’ériger en un vil dindon de la farce ’’.
     
    Il y a peu, la HAAC s’est hypocritement déclarée incapable de localiser l’auteur ou le système qui est à l’origine du brouillage fréquent et quotidien des ondes de Soleil FM ; et comme si cela ne suffisait pas, on s’aventure à présent vers le muselage progressif des journaux. Il est capable et peut pousser son effronterie à demander le blocage du présent site web de LNT et donc de notre forum.
     
    Les réformes oui mais cette fois-ci, cette institution dite HAAC vient jeter le discrédit sur ce qu’il y a d’appréciable dans le peu de progrès déjà réalisé par l’équipe de Talon.  
     
    CHERS AMIS DU FORUM LNT, LEVONS-NOUS COMME UN SEUL HOMME POUR CONDAMNER VIVEMENT CETTE INIQUITE DE DECISION RENDUE PAR LE CHEF DE LA HAAC.
     
    PAR NOS ECRITS, NOS AVANIES, NOS ACTIONS, NOS TRACTS ET AUTRES, INVESTISSONS TOUS LES FORUMS DES AUTRES JOURNAUX POUR CLAMER HAUT ET FORT NOTRE INDIGNATION FACE A CES MANQUEMENTS DANS LES REGLES DU JEU DEMOCRATIQUE BENINOIS !!!
     

  • Avatar commentaire
    El Professor Il y a 4 mois

    si je dois aussi commenter l’article 55 dont Mr serge a fait, je donnerai le contraire de ces allégations, tout ce que je peux dire, il faut jamais offusquer dans un article certaines notions, dont la place des ponctuations qui ont leur sens, ainsi que le renvoi a d’autres articles dans la prise d’une décision.

  • Avatar commentaire

    Hum! C’est quoi encore çà!

    On dirait que notre Bénin est en train de tomber bien bas.

  • Avatar commentaire

    Décision qui ferait rire, mais c’est grave, très grave. Objectivement, on n’est pas l’acceptation du “jeu” démocratique dans ce pays. Et si ces gens qui prennent une telle décision allaient voir et lire tout ce qui se dit au sujet des présidents en exercice en Europe. Le Bénin est encore loin, bien loin de la vraie démocratie et de la liberté de la presse. Que du leurre quand vous dites que ce pays est un “exemple de démocratie en Afrique”. Le jour où l’effigie de votre président sera brûlée dans une manifestation, il va y avoir des chars dans la rue je pense !  C’est triste, bien triste ce genre de décision. Mais en fait, la HAAC, c’est le tribunal présidentiel ?  ! ! !

  • Avatar commentaire
    Ibrahim Il y a 4 mois

    Ça ne va plus ! Le bénin n’est plus le Bénin, on nous impose la dictature et nous disons non ! non ! et encore non ! Je viens de trouver ce nouveau site qui semble lutter contre ce qui se passe dans notre pays et qui veut tout simplement faire taire et mettre toutes voix dissonantes à celle du pouvoir en Prison ! Ce site permet à chacun de publier les informations qu’il détient, et que les gestionnaire de la rupture et TALON en tête tentent d’étouffer ou de présenter a la face du monde comme la lutte contre la corruption. Mais qui à part l’état peut être corrompu ! Talon, toi et ta rupture dictatoriale retournez d’où vous venez en laissant tout ce que vous avez déjà volé !
    Voici le lien du site dont je vous parle : https://www.allobenin.news

  • Avatar commentaire

    Tant que les organes de presse ne vont pas saisir les juridictions compétentes, cette hache continuera sa basse besogne

  • Avatar commentaire
    Critique Il y a 4 mois

    Qui veut noyer son chien l’accuse de rage. La décision de la HAAC ne devrait pas étonner, compte tenu des services qu’elle a rendu dans un passé récent, sous l’autorité de son président actuel.
    La suspension prononcée est de toute évidence un musellement qui ne devrait pas avoir lieu. Dans le même temps, c’est aussi l’occasion pour LNT de songer à recentrer la balle qui semble parfois avoir trop penché vers une ligne éditoriale clairement et un peu trop exclusivement hostile au régime en place. Ce n’est pas parce que le lièvre est ton ennemi qu’il faut nier qu’il sait vite courir.
    Que la suspension soit vite levée pour que l’un des journaux béninois les plus respectés au pays et à l’étranger continue d’informer et de communiquer.

  • Avatar commentaire

    Nous sommes dans une DEMOCRATURE . Faire taire toutes les voix discordantes, c’est ça leur objectif.

    Je me rappelle encore quand Djogbenou publiait ses slogans ou je ne sais quoi dans LNT. Se servir des autres pour avoir quelque chose et les éliminer après.

    Créer LNT Internationl et le domicilier dans un pays respectueux de la liberté d’expression afin de continuer la lutte pour la libération de notre pays.

  • Avatar commentaire

    On tombe petit à petit dans la dictature.

  • Avatar commentaire

    Le seul journal encore capable de dénoncer les agissements du pouvoir vient d’être interdit de parution alors qu’il ne fait que dire la vérité: dire que talon et ses sociétés se goinfrent sur le dos du pays, dire que talon distribue des millions à des privilégiés et reduit des millions de beninois à la misère n’est que de la pure vérité. Nous tombons petit à petit dans la dictature, c’est vrai que cela plaît à certains mais ce n’est pas ce que les beninois ont choisi.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    ce site est progressivement devenue un média d’expression populaire où toutes les idées s’affrontaient en toute transparence. Il a le mérite de faire une place à la diaspora et c’est là le problème..

    Des personnes indépendantes, qui ne sont pas tenues par l’argent ou la perspective d’un poste elles plaisaient. Des forumistes qui éclairent les débats d’expériences de vie et pour certains de compétences, qui soutiennent largement la comparaison avec les “ténors” de la vie politique béninoise.

    Là ça va devenir compliqué pour le Bénin. Surtout avec une classe politique vérolée comme une poutre farcie de termites. Incapables de jouer son rôle et corrompue jusqu’à l’os.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    LNT est progressivement devenue un média d’expression populaire où toutes les idées s’affrontaient en toute transparence. Ce site a le mérite de faire une place à la diaspora et c’est là le problème..

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 4 mois

    LNT est progressivement devenue un média d’expression populaire où toutes les idées s’affrontaient en toute transparence. Ce site a le mérite de faire une place à la diaspora et c’est là le problème…

    Des personnes indépendantes, qui ne sont pas tenues par l’argent ou la perspective d’un poste elles plaisaient. Des forumistes qui éclairent les débats d’expériences de vie et pour certains de compétences, qui soutiennent largement la comparaison avec les “ténors” de la vie politique béninoise.

     

    Là ça va devenir compliqué pour le Bénin. Surtout avec une classe politique vérolée comme une poutre farcie de termites. Incapables de jouer son rôle et corrompue jusqu’à l’os.

  • Avatar commentaire

    Nous sommes de plein pieds dans l’arbitraire. Notre democratie est à bout.  A defaut de l’assise nationale des forces gives de la nation pour redefinir les bases de notre  vivre ensemble,  il faut au moins les assises nationales des forces vives de l’opposition pour prendre des engagement de projeter le Benin dans le futur.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 4 mois

    Dans un pays où les plus hautes autorités de l’État violent allègrement les décisions de la cours constitutionnelle, je ne vois pas ce qui oblige votre rédaction à respecter une décision de ce machin qu’est la Haac.