Tirs des gendarmes sur un avocat au Tchad : les magistrats ferment un tribunal en signe de protestation

Tirs des gendarmes sur un avocat au Tchad : les magistrats ferment un tribunal en signe de protestationUne salle d'audience vide, dans un tribunal de N'Djamena

Au Tchad, les magistrats, protestent contre les tirs des gendarmes sur un avocat.

Tchad : Donald Trump révise sa position

Après les tirs des gendarmes sur un avocat à  Doba, mardi dernier,  les magistrats de la ville ont décidé de fermer leur tribunal en signe de protestation. Le ministre de la justice joint par téléphone par des médias internationaux annonce qu’une enquête sera ouverte pour faire la lumière sur cet incident.  L’incident en question s’est produit le mardi 22 mai 2018. quand Me Doumra Manassé serait parti récupérer des clients relaxés par le procureur à la maison d’arrêt. Par la suite plusieurs véhicules de l’armée ont poursuivi l’avocat et ont tiré sur lui selon un témoignage.

Le même témoin indique aussi que les hommes armés ont bastonné et pris les trois clients libérés pour les emmener dans les locaux de la gendarmerie de Doba.

Le secrétaire général du syndicat des magistrats du Tchad indexe le gouverneur de la région qui serait l’instigateur de ces actes de violence.

Commentaires

Commentaires du site 0