A Paris, Talon règle la question de la conservation des biens culturels, au centre des inquiétudes

A Paris, Talon règle la question de la conservation des biens culturels, au centre des inquiétudes

Dans le discours qu’il a prononcé ce matin pendant la conférence de l’Unesco sur la circulation des biens culturels et patrimoine en partage, Patrice Talon a indirectement abordé la question de la conservation de ces biens en Afrique. Une question au centre de plusieurs débats dans l’hexagone.

Bénin : La Cour constitutionnelle décide, le gouvernement Talon résiste

Patrice Talon  a indiqué que le Bénin a décidé « de construire trois musées dotés des moyens les plus modernes de conservation et d’exposition, pour révéler au monde dans un esprit nouveau, sa contribution et son rôle dans l’évolution de l’humanité ». Cette déclaration du numéro 1 Béninois devrait donc rassurer les opinions qui pensent que le Bénin ne pourra pas conserver ces biens culturels quand ils seront de retour sur leur terre de conception.

Notons que Marie Cécile- Zinsou, la directrice de la fondation Zinsou, a toujours combattu ces opinons. Dans une interview accordée à Rfi en décembre 2017, la fille de Lionel Zinsou a clairement indiqué que l’Afrique n’avait pas de leçon à recevoir de ceux qui pense qu’elle est incapable de conserver ses œuvres sans qu’elles ne se dégradent avec le temps.

« On va se gérer. Il n’y a aucun problème. Vous n’avez pas à nous dire en Afrique, comment on fait les choses »avait-elle déclaré.

Commentaires

Commentaires du site 0