Au Ghana, les enquêtes menées par un journaliste ont mis la lumière sur le règne de la corruption dans le milieu de la fédération de football. Les autorités ont décidé de sévir, et ce, avec la plus grande rigueur.Tout est parti d’un documentaire réalisé par Anas Aremeyaw. Dans ce documentaire on pouvait plusieurs dizaines de hauts responsables et fonctionnaires soudoyés pour obtenir des faveurs. Une situation qui a provoqué la colère du ministre de l’information, Mustapha Abdul-Hamid, qui a fait part de l’indignation du gouvernement du président Nana Akufo-Addo. 

Il a ainsi pris la décision de dissoudre la fédération de football en raison du degré de corruption au sein de l’institution. Il a également annoncé l’ouverture d’une enquête policière sur les responsables et fonctionnaires en question. En attendant la mise en place d’une nouvelle fédération, des mesures provisoires seront prises pour gérer le football ghanéen.

4 Commentaires

  1. le  GOUVERNEMENT  DU  PRESIDENT  NANA  VIENT  DE  COMMETTRE  UNE  LOURDE  ERREUR  POLITIQUE  ET  IL  EN  COMMETTRA TANT  QUE  LA  POLITIQUE  S’INVITE  DANS  LE  SPORT .

    LA  FIFA  VA  REINSTALLER  CETTE  FEDERATION  ET LE  GOUVERNEMENT  VA  BOIRE  LA  HONTE .

    LE  GOUVERNEMENT GHANEEN DEVRAIT DEMANDER  L’AIDE  DE  LA  FIFA  POUR  RESOUDRE  CE  PROBLEME AU LIEU  DE  DISSOUDRE LA  FGF.

    QUANT  AU  REVEUR  QUI  PARLE  D’UN  MANDAT  D’ARRESTATION  DE  MOUCHARAF  ANJORIN , QUE  CELUI  QUI  EST  GARCON  TOUCHE  A  UN  SEUL  DE  SES  CHEVEUX .

  2. Tout cela est bon. Seulement qu’en Afrique que les présidents de la République s’occupent de la Fédération du Football, montre qu’ils n’ont pas Grand Chose à faire. Ailleurs, la Fédération étant une Organisation independante. c’est elle-même qui gère ses affaires. Les Présidents de la République ont mieux à faire.

  3. Voilà un bon exemple de lutte contre la corruption ailleurs. Au Bénin, un mandat d’arrêt avait été émis par le juge contre Anjorin Moucharaf mais contre toute attente c’est Djogbenou en personne, alors ministre de la Justice, qui s’y est opposé. La cause? seul Djogbenou peut y répondre.
     

  4. Voilà comment un gouvernement sérieux gère la question de la corruption. On verra pas qu’il y a présence des protogés du gouvernement dans cette fédération avant d’agir. On met toute l’équipe à nue et on procède par un audit et des enquêtes pour situer les responsabilités et sanctionner dorénavant comme il le faut.

    Bravo au gouvernement ghanéen et particulièrement au ministre de l’information

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom