Belgique: il décroche son bac à 8 ans

Belgique: il décroche son bac à 8 ans

Il se prénomme Laurent. Pour des raisons de protection de vie privée, le nom de Laurent n'a pas été révélé. Mais son histoire fait depuis le tour de l

CDM : l’entraîneur belge n’a pas digéré la défaite face à la France

Il se prénomme Laurent. Pour des raisons de protection de vie privée, le nom de Laurent n’a pas été révélé. Mais son histoire fait depuis le tour de la presse européenne. Âgé de 8 ans, le jeune garçon a pourtant réussi un exploit : décrocher son diplôme de fin d’étude secondaire (l’équivalent du baccalauréat). Le jeune garçon possède en effet un QI exceptionnel de 145. Il faut dire qu’un individu est considéré comme surdoué à partir d’un QI de 130. 

Pour son père qui a vu évoluer son fils, c’était prévisible qu’il avance aussi vite, lui qui aurait dû être au CE2 et qui a toujours préféré les mathématiques:  “Pour lui, c’était difficile de jouer avec les autres. Il regardait comment cela se passait. Il faisait les choses différemment. Il ne savait pas quoi faire des jouets“.Après cet exploit, le jeune garçon compte débuter des études d’ingénieur, après deux mois de vacances.

Commentaires

Commentaires du site 12
  • Avatar commentaire
    zobinard Il y a 5 mois

    Ma femme viens d’accouché d’un placenta qui à dé-jas BAC +5 …. si vous y croyez et bien moi aussi pour faire plaisirs

  • Avatar commentaire
    Avouhan Il y a 5 mois

    Tiens donc encore une histoire Belge!😂😎

  • Avatar commentaire
    tete tetard Il y a 5 mois

    kabla djézo

  • Avatar commentaire
    AZATASSOU EUGENIO de GUIBEROUA Il y a 5 mois

    Alphonse da Silva, toi tu recales nos enfants surdoués. Si t’as encore une conscience, prends ta retraite et tire toi

  • Avatar commentaire
    AZATASSOU EUGENIO de GUIBEROUA Il y a 5 mois

    Le 21 juin 2017, LNT rappelait les propos du très bizarre da Silva Alphonse

    “Pour rappel, le DOB avait recalé un élève de 11 ans affirmant que le cursus scolaire devrait durer entre 12 et 13 ans du primaire à la classe terminale. En considérant l’âge de début de scolarisation, la déclaration du DOB impliquait un âge minimum pour la candidature au BAC. Face à la polémique, le DOB précise que sa déclaration restait uniquement dans le contexte de l’élève de 11 ans candidat au BAC, et qu’il ne s’agissait nullement d’une limite d’âge fixée pour tous les candidats.”

    et le sinistre GNAHA le “courbé d’esprit ” ajoutait
    Lefranc GNAHA Il y a 12 mois

    VOYEZ-vous les gens comme da SILVA sont rares voir inexistant au Bénin . Pensez-vous qu’il est normale que le BAC soit distribué a n’importe qui n’importe comment ? même si les textes ne militent pas en sa faveur.? Moi je penses que c’est déjà un décor à ce que les députés puissent pensés à la limitation d’âge au BAC même s’il est un génie. Les nombreux calés ou génies que le Bénin ont connus, combien ont été promus ou aujourd’hui on parle de désert de compétence. Voyez-vous le béninois est tellement assoiffé de gloire que c’est une gloire pour soi ou pour les parents de dire que mon enfant a été au BAC à l’âge de 11 ans or la réalité n’est pas là.
    PAUVRE BENIN QUARTIER CRETI-N ou cretien ” sans h ” bien sûr!

    Azata

  • Avatar commentaire

    L’école éveille et permet de détecter les surdoués. J’imagine un monde sans école pour moi c’est comme un organisme sans le sang.

    La garantie que donne l’école, n’est pas celle d’être employé mais celle d’être capable de s’autoemployer. C’est clair ceci n’est pas vrai à 100% en Afrique où nous avons comme défi l’adéquation formation-emploi.

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 5 mois

    L’école ne donne pas de garantie, elle met en position de les avoir. Ne pas y aller les supprime presque toutes de façon quasi-certaine.

    Si cet enfant a pu avoir son bac à 13 ans sans y être contraint, l’enfance qu’il a eu est meilleure que la vie que beaucoup d’autres enfants auront dans la rue, la gêne ou la misère.

    Quant à son père le Directeur, même sûrement exigeant, je m’incline devant ce qu’il exprimait et vomis les Directeurs béninois d’aujourd’hui. Pédophiles voleurs de goûters des petits, spectateurs des abus d’enseignants prédateurs sexuels perpétrés sous leurs yeux.

  • Avatar commentaire

    Dire que agadjavi l’a eu..à 28 ans…déjà avec une babre et des cheveux banchis..

    Quant à tundé…lui il était exclu..pour avoir tenté…mille fois..et sans les soglo..il serait rien du tout

    Les connards…!!!

  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 5 mois

    Dans mon quartier d’Akpakpa ou’ je vivais. Je connais un jeune-homme qui a eu le sien a’ 13 ans. Son papa etait directeur d’ecole et il etait le benjamin de la famille. Au lieu donc de le laisser a’ la maison en tant que gamin, le papa l’amene a’ l’ecole et il a commence’ a’ apprendre tres vite de CI et CP et comme il comprenais tres vite, ils ont commence’ a lui sauter les classe. Enfin de compte, il a eut son BAC a’ 13 ans, comme je le disais. C’est un enfant qui a certainement rate’ son enfance, car il n’a pas eu le temps de s’amuser comme les autres gamins de son age.

    Le BAC en lui meme ne donne aucune garantie. Il faut reformer le systeme educatif a’ donner des resultant d’innovation et de creativite’ tout en donner des chance aux jeunes.

    • Avatar commentaire
      Tchèba GORGUI Il y a 5 mois

      tu nous avais déjà servi ce commentaire le 21 juin 2017. Donc arrete de nous bassiner la tête