Bénin – Borgou : 7073 abandons et 266 cas de grossesses enregistrés pendant la période de grève

Bénin – Borgou : 7073 abandons et 266 cas de grossesses enregistrés pendant la période de grève

266 cas de grossesses et 7073 abandons ont été enregistrés dans les lycées et Collèges du département du Borgou pendant la période de grève. Ces chiffres ont été divulgués ce mercredi 20 juin 2018 lors de la Conférence administrative départementale du Borgou qui s'est tenue à la préfecture de Parakou.

Bénin : 221 mille 752 candidats composent les épreuves du Cep depuis ce matin

En réalité, il y a eu 377 élèves qui sont tombées enceintes entre le jour de la rentrée et le 08 mai 2018.Mais 266 cas de grossesses ont été recensés sur la période de la  grève. Au vu des statistiques, les Ceg Albarika et Guéma de Parakou enregistrent les plus forts taux de grossesses par élèves. On en compte 22 au niveau du Ceg Guéma et 10 dans le Ceg Albarika. En ce qui concerne les cas d’abandon, il y a 7073 élèves qui ont quitté l’école à cause de la grève.

Selon le directeur départemental des Enseignements secondaires, technique et de la formation professionnelle, ces chiffres  sont inquiétants. « Ces chiffres nous placent devant nos responsabilités. C’est un recul pour le système éducatif dans le Borgou » a déclaré Ayouba Garba qui annonce des sanctions contre les enseignants auteurs de ces grossesses. Le Ddestfp a par ailleurs indiqué que la sensibilisation des différents acteurs du système devait se poursuivre.

Commentaires

Commentaires du site 7
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    Les résultats de l’école béninoise, taux d’alphabétisation dans la CEDEAO:

    **** Lusophones *********

    – Cap Vert : 86,5 %

    ***** Anglophones ******

    – Ghana : 72,3% – Nigéria 59% – Libéria: 47,6%

    ***** Francophones *****

    – Togo 66% – Sénégal 52,1% – Côte d’Ivoire 45% – Burkina : 34,5%

    Bénin : 28,7%… – Niger : 28,4%

    L’Etat et les enseignants doivent regarder le problème en face: l’école béninoise se traine à la queue de la sous-région.

    Certains parmi eux, volent la nourriture des enfants, échangent des faveurs sexuelles contre des notes grâce à du chantage et à leur autorité sur les enfants, d’autres sont clairement des pédophiles.

    Dans le supérieur, les recteurs suppriment les examens de rattrapage aux étudiants obligés de travailler pour les pays.

  • Avatar commentaire
    AKPO Dramane Il y a 3 mois

    ….et ce n’est pas fini car le gouvernement ignorait toutes ces conséquences en jouant avec les négociations syndicales en jouant à la ruse.

  • Avatar commentaire
    AKPO Dramane Il y a 3 mois

    OK,Joel,l’enseignant forge la patrie en commençant par les autorités suprêmes.Aujourd’hui,on enrégistre des centaines de cybercriminels en prison,des grossesses en milieu scolaire,des échecs aux examens,la baisse du niveau des apprenants,(7073 abandons)profit au banditisme.Bravo à l’enseignant !!!

  • Avatar commentaire
    AKPO Dramane Il y a 3 mois

    Je demande au peuple si l’enseignant est important pour la société ou non.Je ne savais pas qu’un enseignant,au délà de sa profession,protège ses apprenantes des grossesses,des IST sur les bancs,créant d’énormes soucis aux parents et aux autorités.On attend également les résultats des examens de fin d’année.Honneur et bravo aux enseignants !!!

  • Avatar commentaire

    Faut pas prendre la bite à Gégène pour une pompe à vélo bof

  • Avatar commentaire

    Félicitations aux spécialistes des grèves. Au moins ils réussir cela pour l’évolution  du pays. Bravo !