Le préfet de l’Atlantique Jean- Claude Codjia, était en déplacement sur une dizaine de carrières de sable situées dans les communes de Ouidah et d’Abomey-Calavi. L’objectif de cette visite était de vérifier si les opérations minières se faisaient dans le respect de la réglementation en vigueur.Sur les 10 carrières de sable visitées par le préfet Jean-Claude Codjia, seulement deux étaient en règle. Il s’agit des carrières gérées  par les  sociétés Minex-Bénin  et Afritec . Les 08 autres carrières non en règle ont été fermées sur instruction du préfet de l’Atlantique. Il leur est reproché le non-paiement des fonds relatifs aux œuvres sociales. Des fonds qui sont destinés à l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines. Jean-Claude Codjia a été clair : « Les promoteurs ont l’obligation de respecter les clauses de la convention qu’ils ont librement signée et qui les autorise à s’installer ».

Outre le paiement des fonds relatifs aux œuvres sociales, les promoteurs de carrières de sable doivent s’acquitter régulièrement des redevances minières et respecter les heures d’exploitation entre autres. Pour le préfet, l’objectif n’est pas de décourager les promoteurs de carrières dont les sites ont été fermés. Il s’agit plutôt de les amener à contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom