Bénin : Les riverains de la zone de dragage de sable d’Akogbato Gbodjètin déguerpis

Bénin : Les riverains de la zone de dragage de sable d’Akogbato Gbodjètin déguerpis

Après avoir été sommés la semaine dernière par le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, de libérer les espaces environnants le site de dragage de sable d’Akogbato Gbodjètin, les riverains ont été déguerpis manu militari ce jeudi 31 mai 2018.

Bénin : vers la réduction des conséquences des déguerpissements sur les femmes

Toutes les habitations, les buvettes et autres installations de fortune illégalement établies autour du domaine de dragage de sable situé à Akogbato Gbodjètin à Cotonou, depuis des lustres par les populations riveraines, ont été toutes dégagées ce jeudi 31 mai 2018, par le préfet du département du littoral, Modeste Toboula. Pendant que certaines personnes, surprises par la descente tôt ce jeudi matin du préfet et ses éléments sur les lieux, s’évertuaient follement à déplacer leurs effets; d’autres s’affairent à décoiffer les toitures de leurs maisons en vue de sauver les tôles et les bois de la charpente.

Affolés par l’opération, tous ceux qui sont touchés couraient dans tous les sens pour éloigner leurs affaires avant que les engins déployés sur les lieux n’entrent en action. C’est à ce théâtre que tous ceux qui ont pratiqué le tronçon ‘’Petit à petit 2’’ d’Akogbato, et ceux qui vivent autour du site de dragage de sable de Gbodjètin, ont assisté.

«La semaine dernière, le ministre était venu nous demander de déguerpir des lieux. Aujourd’hui, ils sont arrivés pour casser sur le site. C’est pour cela que je suis en train de déplacer mes effets avant qu’ils cassent nos maisons », a confié une femme dont la maison venait d’être démolie.

Interrogé, un autre a fait savoir que l’Etat voudrait construire une voix pavée par là. Mais visiblement, la libération de l’espace de ce jeudi ne s’est opérée qu’autour de la zone de dragage de sable à Gbodjètin. Telles que les activités de ce jeudi sont concentrées uniquement sur ce domaine, et non sur tout le long du tronçon ‘’Petit à petit 2’’ Akogbato, on pourrait penser que l’Etat voudrait éloigner les gens du voisinage du site en vue de réduire les risques de noyade.

Commentaires

Commentaires du site 0