Bénin : « L’Etat de droit a disparu au Bénin » dixit Me Sadikou Alao

Bénin : « L’Etat de droit a disparu au Bénin » dixit Me Sadikou Alao

Me Sadikou Alao était mercredi dernier sur les plateaux de la chaîne de télévision Africa 24.Le patron de Gerdess Afrique a fustigé le modèle de gouvernance du président Talon

Bénin : Une opportunité pour le pouvoir de se réconcilier avec son peuple

L’avocat estime que  « l’Etat de droit a disparu  au Bénin ». Pour lui, le  président  Talon détient  entre ses mains, « tous les pouvoirs ». Il contrôle naturellement l’exécutif  mais aussi le  législatif puisque le patron du parlement Béninois clame Urbi et Orbi qu’il soutient ses actions alors que le rôle de son institution est de contrôler l’action gouvernementale. Le pouvoir judiciaire est également  instrumentalisé par  l’actuel chef de l’Etat  selon M Alao. .

Quant à la société civile, “il y a longtemps qu’elle est (sous la coupe du prince) parce qu’elle est la plus nécessiteuse”. Non content de s’être accaparé tous les pouvoirs, l’exécutif fait montre d’autoritarisme selon Me Sadikou Alao. « Il prend des décisions sans consulter personne » . La lutte contre la corruption est devenue une lutte contre les opposants politiques de son point de vue.

« Quand on ne vous colle pas une infraction fiscale, on vous fait un redressement »  explique l’avocat qui a aussi évoqué le cas du député Atao Hinnouho actuellement en prison. Pour lui, le parlementaire est un détenu politique. Il en veut pour preuve toutes les infractions dont on l’a accusé pour pouvoir enfin le mettre sous les verrous.

« Atao c’est un détenu politique Si vous savez que l’Etat est passé par la prétendue affaire de faux médicaments.Ils l’ont accusé d’avoir commis une infraction douanière.Voyant que cela ne tenait pas la route, on l’accuse d’avoir agressé des officiers de police judiciaire.On passe d’incrimination en incrimination. Ça veut dire, c’est un détenu politique » se convainc M Sadikou Alao.

Ne ratez rien de l'actualité People (cliquez ici)

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire

    A defaut des assises nationales des forces vives de la nations, il faut organizer les assises nationales des forces vives de la nations pour proposer les éléments de refondations de notre pays.

    Certes ces assises ne seront pas souveraine mais donnera de la clarté et de la direction pour l’après talon. Avec un engagement d’une assise souveraine en 2021

    • Avatar commentaire

      Nous n’avons pas besoin d’une nouvelle conf nationale ou autre assises similaire du genre. Nous n’avins qu’a éviter d’élire à tous les niveaux des aventuriers délinquants, au passé obscure, de moralité forcément douteuse sans aucune probité. Vous pouvez avoir les meilleurs textes du monde; un mal intentionné y trouvera des failles à exploiter à son profit.

  • Avatar commentaire
    Assogba djo Denis leopold leocodass@ gmail.com Il y a 3 mois

    le Bénin n’a plus un état voyou

  • Avatar commentaire

    Les beninois l’auront non seulement pour deux mandats, mais à vie.

    Le temps des Hommes de valeur est révolu. Le sens du devoir suprême pour l’honneur national n’existe plus. Il n’y a plus d’idéal.

    L’essentiel aujourd’hui c’est de tout faire pour disposer à tout prix du minimum de survie.

    Le régime l’a bien compris et agit comme bon lui semble sans aucune inquiétude.

    • Avatar commentaire

      Arretez de rêver. Ou bien vous insiniez que votre roitelet est plus fort que tout un peuple.

      Vous n’avez rien vu encore. Wait and see!

      • Avatar commentaire

        Comment expliqueriez vous le silence du peuple dans son ensemble, malgré la situation on ne plus délétère.

        • Avatar commentaire

          Maou…je suis étonné…de votre question…

          Dis moi quand…et à quel moment…le peuple ,le vrai…disons les 90% constitué de paysans agriculteurs,pécheurs..d’éléveurs..ont décidé de leur avenir de leur sort…

          Depuis 1960..ce sont des élites qui se sont subistiués….à eux et on décidé pour eux..

          Entre nous…ceux qui avaient participé..à la conf nat en 1990…avaient été disignés par qui…et au nom de qui parlaient ils…à tel point….qu’ils ont proclammé…la conf souveraine..

          C’était tout simplment une imposture…et nous en voyons les avatars jusqu’à ce jour..

          Et c’est pourquoi…je déclare toujours que je ne suis pas un démocrate..car les choses ont leur sens

  • Avatar commentaire
    Sonagnon Il y a 3 mois

    Il faut un démocrate pour diriger un pays démocratique, Patrice Talon est est un aventurier politique qui utilise la politique pour assouvir sa ****.

    Et voilà les dégâts !!!

    Honte à ceux qui le soutiennent, et refusent d’oeuvrer pour la justice et la transparence dans la gestion des affaires publiques dans notre pays le Bénin.

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 3 mois

      Sonagnon là parle de quelle démocratie même. Celle là qui a permis que des hors la loi et des margoulins de tout poils se retrouvent parés des attributs de parlementaire ??? La pagaille a assez duré comme ça.

      • Avatar commentaire

        Pour ta gouverne…sonagnon…parle de cette démocratie…qui bien permis…à talon..spécialiste de la télécommande…des produits nucléaires radiactifs…et sauteurs des murs…et déguisement en tous genre…de devenir pr..avec une bande de parvenus…de mercredi rouge

        Yayi avait les moyens…de faire comme le burundi ou le togo…et il ne l’a pas fait

        Moi je ne suis pas un démocrate…mais..pour le cas d’espèce..force est de reconnaitre…le respcet de la const…meme imparfaite nous a permis de vivre ensemble…

      • Avatar commentaire
        Paul Ahéhénou Il y a 3 mois

        Quand Talon lui-même dit qu’il a profité du pouvoir, qu’entendez-vous par là? Et c’est juste ce qu’il a avoué. Savez-vous tout ce que cache ces mots. Il est loin d’être démocrate. La démocratie, c’est d’abord le respect des textes. Depuis qu’il est aux affaires, il ne respecte que les lois qui l’arrangent. Sinon, il change les lois pour les soumettre à sa volonté. Comment comprendre que dans une république démocratique, le Présidenr change le code des marchés publics, pour décider que le Conseil des ministres peut attribuer des marchés. Il n’y a plus aucune institution qui puisse contrôler toutes ces magouilles. Après, il va accuser les autres de corrompus. On radie ceux qui on auraient détourné des peccadilles. Ca c’est la pire des corruption, puisqu’on attribue les marchés à qui on veut.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 mois

    Et quand l’Etat de droit disparaît, c’est le retour à l’état de la jungle. La Raison du plus fort devient la meilleure. Sauf que le peuple du Bénin debout est plus fort que Talon et ses sbires. Les Forces armées issues du peuple et tous ceux que Talon ne cesse de radier de la fonction publique suffisent pour balayer Talon et  sa soi-disant Police républicaine.

  • Avatar commentaire
    Amaury Il y a 3 mois

    C’est vrai que l’Etat de droit  disparait petit à petit de notre pays. Ne pas le reconnaitre, c’est faire preuve de mauvaise foi et de malhonnêteté intellectuelle.

    • Avatar commentaire

      Comme l’oni (objet non identifié) Paul, et les autres qui justifient les contres sens du régime en place. Mal.honnetete tout court.

  • Avatar commentaire

    En tt cas, la situation a tout l’air de ressembler à votre description m’sieur