British American Tobacco s’engage pour une politique de santé orientée vers des produits à nocivité réduite

« La Journée mondiale sans tabac, célébrée le 31 mai, est une initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avec pour intention d’attirer l

LNT : Une nouvelle version, mais pour quoi faire?

« La Journée mondiale sans tabac, célébrée le 31 mai, est une initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), avec pour intention d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les risques sanitaires associés au tabagisme et afin de plaider en faveur de politiques efficaces ayant pour but de réduire la consommation de tabac. »
« Le tabac et le cardiopathies” qui est le thème de la Journée mondiale sans tabac 2018, souligne le lien entre les maladies cardiovasculaires et l’alimentation malsaine, l’obésité, le tabagisme et le manque d’exercice. »
« Au fil des années, l’OMS ainsi que les organismes sanitaires ont encouragé la règlementation internationale du secteur du tabac et le plaidoyer quant aux risques potentiels pour la santé liés à la consommation de tabac. Consciente de ces risques, l’industrie du tabac, a, depuis environ 50 ans, intensifiée ses recherches afin de rendre les produits du tabac moins nocifs pour les consommateurs adultes, de protéger l’environnement tout en garantissant un développement durable et social. Le concept de réduction des risques liés à l’usage du tabac reste l’un des principaux objectifs de l’industrie et a été vigoureusement étudié. »
« A cet égard, British American Tobacco a réaffirmé son engagement à plaider en faveur d’alternatives moins nocives au tabac. Freddy Messanvi, Directeur des Affaires Juridiques et Externes pour British American Tobacco West Africa Africa, commente que les cigarettes électroniques sont un prolongement naturel de notre vision et objectif désiré en ce qui concerne la réduction des risques liés à l’usage du tabac. Cela représenterait une avancée et une transformation de notre industrie car ces dernières produisent de la nicotine vaporisée sans les effets secondaires néfastes de la fumée du tabac. »
« Il existe peu de produits, fruit d’années de recherches approfondies menées par des fabricants de tabac quant aux alternatives moins nocives aux cigarettes, tels que les produits à base de nicotine, les produits chauffants, les cigarettes électroniques, etc. Les plus connus parmi ces derniers sont certainement les cigarettes électroniques. Les cigarettes électroniques fournissent des preuves tangibles en faveur de la réduction des méfaits du tabac. »

“Il ne fait aucun doute que les cigarettes électroniques sont beaucoup moins nocives que les cigarettes conventionnelles. Plus important encore, les fumeurs à long terme peuvent les utiliser en tant que substitut aux cigarettes conventionnelles afin de les aider à fumer ou, au moins à passer à une alternative moins nocive. ”

« Les experts de la santé ainsi que les résultats en matière de recherche médicale ont confirmé le potentiel réduit de risques lié à l’utilisation des cigarettes électroniques. Dans un rapport soumis à la Chambre des Communes du Royaume-Uni sur les cigarettes électroniques, qui a examiné l’impact des cigarettes électroniques sur la santé, Charity Cancer Research au Royaume-Uni a souligné les avantages de la cigarette électronique. »

L’organisme a souligné que « les cigarettes électroniques sont certainement beaucoup moins nocives que les cigarettes puisqu’elles ne contiennent pas de tabac ». Cette enquête fait suite à un examen publié en 2015 par Public Health England, selon lequel les cigarettes électroniques étaient environ 95% moins nocives que les cigarettes conventionnelles.” ”

“M. Messanvi rajoute qu’en tant qu’organisation responsable, nous continuerons à respecter toutes les lois des pays dans lesquels nous opérons et explorerons constamment des offres plus sûres et novatrices pour les consommateurs adultes, dans le cadre de notre engagement à réduire les risques liés à la consommation de tabac. »

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Tchite' Il y a 4 mois

    Le communiqué a omis de faire savoir que c’est la nicotine qui rend les fumeurs addictes. Moi qui pensait que sous Yayi BAT était somme’ de fermer ses portes.