Les récentes déclarations du président ivoirien qui a affirmé au magazine Jeune Afrique, que la constitution lui permet de se représenter une nouvelle fois n’a pas été du goût de l’opposition.Le parti de l’ancien président Laurent Gbagbo et ses alliés l’ont fait savoir il y a quelques heures à travers une sortie. Pour eux toute nouvelle candidature d‘Alassane Ouattara serait une provocation, et pis, serait illégal. L’EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté) qui est en réalité la coalition de l’opposition regroupant le FPI et la société civile n’a pas spécialement apprécié l’annonce faite par M. Ouattara(à lire ici), même si, pour le moment, rien n’est confirmé. Le président ivoirien ayant lui-même dit qu’il n’a pas encore pris de décision sur son éventuelle candidature.

Georges Armand Ouégnin : “Cette déclaration n’est que pure provocation contre le peuple ivoirien. L’idée d’un troisième mandat, le chef le sait, est anticonstitutionnelle, inacceptable et irréalisable en Côte d’Ivoire

Des turbulences en perspective pour les prochaines élections en Côte d’Ivoire.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire