La Chine réunit les Africains pour parler sécurité

La Chine réunit les Africains pour parler sécurité

La Chine se distingue comme étant l'un des principaux fournisseurs d'armes en Afrique. Si quelques dérives sont constatées, le pays lui, semble vouloir consolider sa place.

Corée du nord : Donald Trump critique sans ménagement la Chine

Depuis 2013, la Chine a décidé d’axer sa stratégie de vente d’armes sur l’Afrique. Ainsi, depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, les ventes d’armes d’origine chinoise au continent africain ont augmenté de près de 55%. Une hausse relativement forte qui s’explique également par le fait que de nombreuses tensions aient éclaté aux quatre coins du continent. L’armée la plus vendue serait d’ailleurs un AK-47 bon marché, qu’on retrouve principalement en RDC, en Centrafrique ou encore au Soudan du Sud. La Chine, implantée un peu partout.

Une situation qui s’explique également par le fait que la Chine est aujourd’hui le second pays le plus impliqué dans les opérations de maintien de la paix dans le monde, derrière les États-Unis.

Une position que la Chine défend bec et ongles. D’ailleurs, une base vient également d’être créée à Djibouti, celle-ci pourrait accueillir pas moins de 10,000 militaires. Une décision qui permet de renforcer sa présence sur le continent et surtout de s’affirmer. La mise en place de la CARIC, la capacité africaine de Réaction immédiate aux crises, qui est une structure chinoise, en est d’ailleurs un autre exemple.

Enfin, Pékin a décidé de s’investir dans tous les conflits importants. Que ce soit dans la lutte contre le djihadisme au Mali ou la mise en place d’une force G5, la Chine souhaite se faire entendre. Sa contribution à l’ONU est également à souligner puisque près de 8,000 hommes prêts à intervenir sous mandat. Le conflit soudanais est également l’un des plus importants stratégiquement pour l’empire puisque ses premiers hélicoptères Mi-171 viennent d’y être déployés.

Malheureusement, tout n’est pas rose

Cependant, Pékin est également pointé du doigt pour vendre sans vraiment regarder. Résultat, certaines ventes se font à des États ou des personnes dont la situation peut interpeller. Récemment, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni se sont opposé à une commande de blindés, de mitrailleuses et de grenades de la Centrafrique. Une vente réalisée indépendamment des questions de gouvernance.

Résultat, certaines armes vendues sont utilisées pour le chaos ou des questions politiques plus que pour la paix.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    C’est les seuls qui dorment a’ ce sujet sur la planete entiere. Papa Chine les appelle comme un pere appelle (reunit) ses enfants!

    Triste, toujours passifs et pas proactifs, les Africains!