Condamnés ce jeudi 31 mai à une peine d’emprisonnement ferme de 24 mois et d’une amende de 50.000 F CFA chacun pour une infraction de vol de moto et de coups et blessures volontaires, le 22 mai dernier à Datori, dans la commune de Cobly, Soulé Faraga et Daouda Hama ont réussi à s’évader pendant de leurs transfèrement du tribunal de première instance de Natitingou pour la prison civile.Après trois jours de recherches minutieuses diurnes et nocturnes à travers brousses et montagnes, les deux peulhs évadés ont été, aux dernières nouvelles, fauchés sous les balles des éléments de la police républicaine qui ont bénéficié du renfort des militaires du camp Kaba. Les deux forces se sont lancées dans une traque impitoyable qui s’est soldée par la mort des deux détenus. Ils seraient tombés sous les balles des hommes en arme dans les montagnes.

Les deux fugitifs avaient réussi à se défaire des menottes avant de prendre la poudre d’escampette sous le regard abasourdi des forces pénitentiaires.

Cet incident vient à point nommer relancer le débat sur les conditions de transfèrement des détenus et la sécurisation des moyens de transport des  maisons d’arrêts.

19 Commentaires

  1. Je qualifie les morts de ces deux compatriotes comme des assassinats gratuites.
    Un simple vol d’une moto ne justifie en aucun cas l’usage d’arme à feu pour interpeller ces deux délinquants d’occasion.
    La police républicaine doit s’expliquer sur les conséquences de leurs usages d’arme à feu. Est ce que leurs vies étaient menacées pour justifier l’usage excessive et disproportionné de la force publique ?
    Sous toutes réserves.

  2. Je vous ai dit ici que votre traitement de l’information est souvent erroné, parlez nous de deux béninois évadés tués, diriez vous deux individus fon, adja, dendi tués? Vous donnez des armes à votre hache de vous hacher. Dommage

  3. Est ce que la presse s’est rapprochée pour voir ce que la population de Tchirimina et Yokossi(NATITINGOU) ont vu?

  4. Article de raciste. Peulh par ici, peulh par là.

    C’est la 1ère fois que je lis un article qui souligne de façon répétée l’ethnie de malfrats ? Pourquoi ?

    • On n’a pas les détails de l’opération de police, mais en arriver à impliquer l’Armée dans des opérations de maintien de l’ordre, forcément à l’arrivée, le résultat est garanti sur facture.

      Je répète donc ce que je disais: du point de vue sécuritaire, le bénin est au 21e siècle dans les conditions qui ont prévalu à la création de la Maréchaussée devenue Gendarmerie en Europe à la révolution en Europe.

      La Gendarmerie est le corps qui est capable formé et fait pour intervenir en zone rurale et opérer sur tout la gamme d’intensités nécessaires au maintien de l’ordre public

  5. Même non armé, un poulho reste dangereux. Mais bon ça n’excuse pas il est vrai qu’ils soient abattus comme du gibier.

    • Toi agadjavi…continue..à nous insulter et nous manquer de respect…

      Partout…les peulhs…sont les plus pacifiques..mais avec nous il y a des lignes rouges…

      Nos betes…nos raisons de vivre..

      Nos indépendances vis à vis..de n’importe quelle structure et la preuve en est que..les peuhs n’ont jamais reconnu les états…on va ou on veut…et c’est pour ça qu’on préfère rester en brousse

      Pour ton cas…je m’en charge personnellement…parce que je connais ton itinéraire..fidjrosse…et la ville

      Je vais te capturer….comme un poulet…et ça va etre chaud..pour ton matricule

      Je vais te froisser le costume…

      • Je ne vous manque pas de respect mais j’aime bien vous taquiner. La preuve, mon meilleur ami est un peulh de Kolda (Haute Casamance). J’ai aussi connu et fréquenté beaucoup de Peulh du Fouta sur les bancs dont la plupart sont retournés après à Conakry quand on a fini.

        • De toute façon…tu seras…soigné…ça c’est sur….

          Meme si tu fuis..pour aller te cacher à abomez…je vais te mettre la main dessus…

  6. Même les sourds, les aveugles se rendent maintenant compte que la vie humaine n’a plus de Valeur Sous Talon.

    Quelle contradiction dans la compréhension de l’Etat de droit lorsqu’on abolit la peine de mort, quand bien même des policiers peuvent Tiere et abattre des êtres humains à mains nues? Des fugitifs certes, mais quel danger constituent encore ces malheureux qui courent pour leur vie. A bas Talon.

  7. Ces voleurs de motos représentaient-ils un danger justifiant qu’ils soient abattus par les forces de l’ordre? Etaient-ils armés?

    Il me semble qu’il y a un usage excessif des armes.

    • Manifestement..les gens ne nous aiment pas….nous les peulhs…et c’est pas seulement au benin.

      Pour une petite évasion..qui necessite un hélycoptère pour capturer…ses hors la loi..on les abat..comme des gibiers..

      Ce n’est pas normal

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire