Assemblée nationale : Le sit-in des manifestants interdit

Assemblée nationale : Le sit-in des manifestants interdit

(L’Assemblée nationale et ses alentours fortement militarisés) L’Assemblée nationale est en ébullition ce matin, jeudi 05 juillet 2018.

Bénin : Les députés viennent de voter une loi qui interdit le commerce du Kpayo

En marge de l’examen de la proposition de modification de la Constitution prévu ce jour au Palais des Gouverneurs, les centrales syndicales et les forces vives de la société civile ont projeté un sit-in sur l’esplanade de l’Assemblée nationale.Malheureusement, ce sit-in n’a pu avoir lieu pour des raisons, dit-on d’insécurité des élus du peuple. Très tôt déjà ce matin, les manifestants ont été dispersés. Pire, toutes les artères menant vers le Palais des Gouverneurs, ont été barricadées par les forces de la Police Républicaine.

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, d’autres voies d’accès au Parlement ont été fermées, notamment les voies quittant la Place Bayol pour l’Assemblée nationale, la voie quittant la station du camp II vers l’Assemblée nationale, la voie quittant la Cour Suprême menant à l’Assemblée nationale et d’autres accès insoupçonnés.

A voir de près l’ambiance qui règne actuellement aux alentours du siège de l’institution parlementaire, seuls quelques responsables syndicaux rasent indiscrètement les mûrs des bâtiments en face du Palais des Gouverneurs.

Un autre constat qui se fait sur les lieux, est que plusieurs véhicules de la Police Républicaine sont positionnés sur l’esplanade de l’Assemblée nationale et dans toutes les rues bordant le bâtiment du Palais des Gouverneurs.

Commentaires

Commentaires du site 15
  • Avatar commentaire
    CITOYENNE Il y a 1 mois

    Drôle de représentants du peuple qui ont peur du peuple!

  • Avatar commentaire
    Brice DJOSSOU Il y a 1 mois

    N’importe quoi !!! quelle est cette constitution qu’on ne révise jamais.Chaque fois même son….

  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 1 mois

    Cette a perdu sa légitimité.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 mois

     
    J’en appelle à tous les patriotes, à tous ceux pour qui la terre de nos aieuls n’est pas l’objet des tiraillements pour des intérêts privés mais la condition  sinéqua-non d’existence  de se sacrifier pour se libérer de cette dictature.
     
    Vous ne pouvez plus aujourd’hui vous débarrasser de Talon et sa bande sans la volonté de sacrifice suprême.
     

    • Avatar commentaire
      Agadjavidjidji Il y a 1 mois

      Moi je suis prêt au sacrifice supreme à condition d’être précédé par @Napo sur le bûcher ardent.

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 mois

     
    Nous avons à notre porté l’occasion de dé-cimer un à un tous ces acteurs politiques qui sont toujours prêts à vendre les intérêts du plus grand nombre pour leurs intérêts privés. L’exemple de la République du Gahna, il y a 30 ans et celui de notre voisin le Burkina-Fasso sont là pour nous motiver et nous illustrer.
     
    Puisque depuis le 6 Avril 2016 l’on a rompu avec la République, l’on a rompu avec la légalité, C’est devenu „MAGNAN“ au Bénin. Il ne sert plus à rien de vouloir aménager  quoi que ce soit. L’assemblée nationale dis-soute, le gouvernement dis-sout, Le peuple  se donne une nouvelle constitution pour une nouvelle République.
     
    „On ne reste pas dans le MAGNAN pour tirer le MAGNAN“ (c’est un proverbe BAOULÉ qui le dit).
     

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 mois

     
    Marchons au combat !
     
    À la gloire!
     
    Marchons sur les pas des élus!
     
    Et nous remporteront !
     
    La Victoire!
     
    Et les couronnes des élus“!
     

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 1 mois

     
    J’invite les béninoises et les béninois à barrer la route à ces imposteurs en attendant de les dé-truire.
     
    La révision de la constitution du pays n’est pas l’affaire d’une poignée de ban-dits, cela concerne tout le peuple. Pour réviser la constitution, il y a une procédure, il y a des modalités à suivre, prévues par la constitution elle-même.
     
    Pourquoi appelle-t-on alors cela amemdement (ce que la constitution ne prévoit pas) et se barricader pour le faire. 
     
    Il est clair maintenant que tout ce que ces hors-la-loi, ces imposteurs d’une autre époque auront amendé ou retouché à la constitution après s’être isolé du peuple (sous barricade ) sera nul et non avenu.
     

  • Avatar commentaire

    il y a trop de comédien dans ce pays. il y a toujours des contestataires , des gens qui ne veulent pas l’evolution mais c’est de bonne guère

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 1 mois

    Des représentants du peuple qui se barricadent pour s’isoler du peuple. C’est la preuve qu’il y a longtemps qu’ils sont cessé de nous représenter, et sont devenus les esclaves de Talon. Quelle honte!!

  • Avatar commentaire

    De quoi..ont ils peur…?

    Quelle question….!!?

    Les dits députés..se rappellent bien..ce qui s’est passé au burkina….n’est ce pas….

    Puisque à quelque chose pres c’est le meme schéma..

  • Avatar commentaire
    Patrick Il y a 1 mois

    De quoi ont-ils peur ?  ! !   !

  • Avatar commentaire

    Quand on n’est pas en phase avec son peuple c’est comme ça qu’on se baricarde.

    Sinon comment est ce que ceux qui ont envoyé ces députés à l’assemblée ne peuvent pas aller leur manifester leurs désapprobation.

     

  • Avatar commentaire
    Machievel Il y a 1 mois

    Hum Bénin a vaincre sans péril on triomphe sans gloire.on attend tjr ,on verra la fin.Aussi puissant qu il soit il finira par commettre une erreur wait and  see…….