Les parlementaires sont contraints d’écourter leurs vacances qu’ils ont démarrées vendredi 6 juillet dernier. Ils sont invités à  toiletter de la loi n°2001-21 du 21 février 2003 portant Charte des partis politiques en République du Bénin sur demande de leurs collègues.Quarante-deux députés sollicitent l’ouverture d’une session extraordinaire à l’Assemblée nationale en vue du toilettage de la loi n°2001-21 du 21 février 2003 portant Charte des partis politiques en République du Bénin. Ces derniers ont introduit leur demande, mardi 10 juillet dernier, sur la table du président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji. A cet effet, les députés sont invités à écourter leurs vacances qu’ils ont démarrées, vendredi 6 juillet dernier.

Ils devront reprendre très bientôt le chemin de l’hémicycle, à l’initiative de quarante-deux de leurs collègues qui sollicitent l’ouverture d’une session extraordinaire en vue du toilettage de la loi n°2001-21 du 21 février 2003 portant Charte des partis politiques en République du Bénin.

Le toilettage de la Charte des partis politiques est pratiquement le seul dossier inscrit à l’ordre du jour des quinze jours que doit durer cette session extraordinaire. Les initiateurs ont souhaité l’ouverture des travaux, le lundi 16 juillet prochain, afin de permettre au Parlement de vite examiner ce dossier qu’ils jugent indispensable avant l’organisation des législatives de 2019.

Voir les commentaires
Loading...

11 Commentaires

  1. C’est quand même regrettable ce qui se passe. Pourquoi se précipiter pour tout faire ? C’est vraiment dommage ce qui se passe depuis le 6 avril 2016.

    • @Jumbo

      Dans leur rôle avec la précipitation et l’opacité ?

      Une question : Si le Doc avait fait tout ça, est ce que Pata serait là aujourd’hui?

    • Savez vous ce qui veut dire le consensus érigé en principe constitutionnel au Bénin???

      Oui, les députés sont dans leur rôle, mais notre pays a une histoire et une façon de faire la politique.

      C’est ce manquement à notre particularité à faire la politique qui gène, et surtout la rare et la ruse  en oeuvre!!!

  2. Pourquoi la relecture de la constitution, du charte des partis et du code électoral ne peut pas se faire dans le cadre d’une assise nationale???

    Ils veulent dicter la loi du plus fort, et ce serait pour combien de temps????

    Le temps du mandat de Patrice TALON. Et ils écrivent les pages sombres du Renouveau Démocratique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom