Bénin – Sécurité routière: Des alcootests pour réprimer la conduite en état d’ivresse (police républicaine)

Bénin – Sécurité routière: Des alcootests pour réprimer la conduite en état d’ivresse (police républicaine)

Une opération musclée contre la contravention aux codes de la route a permis aux éléments de la police républicaine d’arraisonner une centaines de véhicules et de motos au cours de ces sept derniers jours. Afin de prévenir les accidents de circulation liés à l’ivresse, la police républicaine a officiellement présentés des alcootests à la presse.

Insécurité : la Police Républicaine enregistre son premier braquage

De nouveaux appareils sont offerts par le gouvernement à la police républicaine pour réprimer les conduites en état d’ivresse sur les grands axes routiers. Il s’agit des alcootests, officiellement présentés à la presse par le directeur générale de la police républicaine, Général Nazaire Hounnonkpè lors du traditionnel point de presse. En effet, généralement l’éthylotest, l’éthylomètre, l’alcootest est une technique d’évaluation de l’alcoolémie par mesure du taux d’alcool dans l’air expiré. Il existe deux types d’éthylotest : les éthylotests chimiques composés d’un réactif changeant de couleur selon le taux d’alcool dans l’air expiré, les plus courants nécessitant de souffler dans un ballon, et les éthylotests électroniques qui comportent une sonde sensible au taux d’alcool dans l’air expiré.

Ces nouveaux matériels mis à la dispositions de la police républicaine vont sensiblement contribuer  à réduire ou remédier aux cas d’accident de circulations liés à un état de ivresse en conduite au Bénin.

Il faut souligner qu’ au Bénin, selon le centre national de sécurité routière, aux termes des statistiques d’accidents de la circulation comptant pour les cinq (05) dernières années, il ressort que chaque jour sur les routes au Bénin, seize (16) accidents se produisent avec deux (02) personnes tuées et treize (13) autres sont blessées.

Des suites de ces accidents qui surviennent sur le chemin de l’école, en voyage ou encore au cours du trajet service-domicile, des milliers de personnes – plus de 4.000 par an – passent de longues semaines d’immobilisation à l’hôpital et beaucoup d’entre elles ne parviennent plus jamais à vivre, travailler ou jouer comme elles le faisaient auparavant. Ainsi, cette situation constitue un frein au développement du pays.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Bonjour,

    Vous devriez tester la solution iThylo (ithylo.com) afin d’obtenir un reporting de vos actions. Ethylotest connecté

     

  • Avatar commentaire
    TONAGNON Il y a 5 jours

    DU GRAND N’IMPORTE QUOI