Centrafrique : naissance d’un nouveau groupe armé

Centrafrique : naissance d’un nouveau groupe armé

En Centrafrique, le Siriri, un nouveau groupe armé a fait son apparition, à l'ouest du pays. Face aux actions de ces rebelles, les forces armées de l'ONU ont décidé d'agir afin de garantir paix et sécurité à la population.

Résolution de la crise en Centrafrique : Touadéra rappelle que l’UA est prioritaire

En Centrafrique, les membres de la Minusca, la Mission des Nations unies pour la stabilisation du pays sont perplexes. En effet, un nouveau groupe armé a fait son apparition et empêche le bon déroulement des opérations menées par les casques bleus. Dans les faits, ce groupe armé n’est composé que d’une petite centaine de personnes, principalement des éleveurs peuls souhaitant lutter contre le vol de bétail. Très bien organisés et surtout disposant de matériel développé, ces hommes font des ravages dans la région ouest du pays. Entre pillages, vols et exactions, les membres du Siriri ne laissent rien au hasard. D’ailleurs, ceux-ci n’hésitent pas à s’imposer, détruisant et brûlant des villages entiers ou faisant vivre un véritable enfer à ceux qui ne leur obéissent pas.

Selon Michel, un fermier témoin des atrocités perpétrées par les membres du Siriri, ceux-ci rançonnant également les villages afin de s’assurer une rentrée d’argent. Les plus grands villages du coin doivent alors verser 1,5 million de francs CFA alors que les petits villages eux, doivent s’acquitter de 500,000 FCFA. Les éleveurs sont également visés par ces rapts puisque, afin de bénéficier de la « protection » du Siriri, ceux-ci doivent leur donner un bovin par semaine.

Les forces de l’ONU, obligées de réagir

Une situation qui inquiète fortement les autorités. Ainsi, afin d’endiguer le développement du groupe, la Minusca a décidé de réagir, entamant dès le 12 avril, plusieurs actions et opérations militaires. Ce même jour, quatre combattants, dont le chef rebelle Mahamat Djibrila, sont décédés après que des coups de feu aient été échangés entre eux et la patrouille onusienne. Depuis, des affrontements ont régulièrement lieu entre les partis, affaiblissant le Siriri qui a dû se résoudre à aller chercher du soutien auprès d’autres groupes armés situés un peu plus au nord, dont le FDPCP (Front démocratique du peuple centrafricain) dirigé par Abdoulaye Miskine, ainsi qu’auprès des 3R (Retour, réclamation, réconciliation), dirigés eux, par Sidiki.

Des actions qui ne trouveront une véritable valeur, qu’au moment où la frontière avec le Cameroun sera enfin contrôlée. En effet, les rebelles profitent du laxisme des autorités afin de se replier, de se cacher et de s’organiser bien mieux que la fois d’avant.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire
    Mbilosö Il y a 3 mois

    Purée que je hais ceux qui parlent comme s’ils avaient un mandat pour parler au nom des autres, genre représentant de quelqu’un.

    Moi suis Centro et fier de l’être, de mon grand-père à mon père, tous se sont sacrifié pour leur pays et moi maintenant…

    Le problème Centrafricain est bien géopolitique et je ne suis pas là  pour en débattre, chacun sa conviction et sources d’informations.

  • Avatar commentaire
    Dieudonné Il y a 3 mois

    Franchement, nous autres centrafricains sommes toujours en train de nous trouver des excuses. On nous bassine avec des théories du complot, alors que le problème vient de nous même. Pas un de nous ne vole pas, ne ment pas, ne travaille normalement. Aucune éducation pour nos enfants qu’on fait à tour de bras (7 enfants par femme !!), Aucun exemple à donner à cette jeunesse.

    Quant à ceux qui instrumentalise le peuple en prétextant nos sous sols riches, je dis à mes frères d’arrêter de croire à tout ça. Si richesses il y avait, on serait en paix depuis bien longtemps, les États Unis et la Chine viendraient mettre de l’ordre pour mieux exploiter nos ressources, et on vivrait bien mieux qu’aujourd’hui.

  • Avatar commentaire
    Mbilosö Il y a 3 mois

    Franchement un peu de sagesse  et  connaissance permettrait à ceux qui l’ouvrent sans savoir de quoi ils parlent sera que bénéfique pour ces derniers.

    Pour votre gouverne d’abruti, le problème centrafricain est géopolitique.

  • Avatar commentaire
    GuinéguiEsCF@yahoo.fr Il y a 3 mois

    Les problèmes en Centrafrique sont d’une bien plus grande empleur que ce que vous devez imaginer Dr “”” et The […]. Je pense que vous ne devez pas être suffisamment informer sur le sujet pour tenir un tel jugement. Avant toute chose il faux savoir que c’est un pays extrêmement religieux ils inspire à la paix la joie non la guerre pour la majorité des centrafricains. Des bandits, criminels, sans foie ni loi attaque le peuple  chez eux injustement. Jevous pris de lire plus d’articles et surtout écouter des témoignages vous comprendrez la douleur du pays depuis quelques temps.

  • Avatar commentaire
    Sorokaté sdomzan@yahoo.fr Il y a 3 mois

    Cher Dr,

    Votre analyse hâtive est malheureusement du matuvu intellectuel. En réalité la Centrafrique est victime d’agressions de toute part par des bandits, criminels, mercenaires et pilleurs venant de ses pays limitrophes.

    Je suis centrafricain.

  • Avatar commentaire
    Dr Nana, Nanatenmbargmail Il y a 3 mois

    Vraiment, ce pays frère qu’est la RCA fait la honte de l’Afrique toute entière. Ce que je comprends pour ce pays c’est que le taux de scolarisation ridiculement bas ne permet pas aux gens de s’élever d’un cran au dessus de la barbarie puisque c’est par la violence que chacun semble mieux s’exprimer.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 3 mois

    Les Centrafricains créent leur propre misère, et se nourrissent du désordre absolu. À quoi rime donc l’effusion constante du sang  et l’assassinat sans cesse des hommes, femmes et enfants innocents? Oui le sel règne sur notre monde inversé. L’homme noir est devenu insensé depuis son introduction à l’arme à feu. L’Amour de soi et du prochain ne font plus la leçon fraternelle du jour. Et c’est bien dommage!

    • Avatar commentaire
      Sorokaté sdomzan@yahoo.fr Il y a 3 mois

      Votre matuvus intellectuel est à l’origine de votre analyse malheureusement hâtive de ce qui se passe en Centrafrique. Bien au contraire la Centrafrique est victime d’agressions de toute part par des bandits, criminels , sadiques et pilleurs venant de ses pays limitrophes. C’est vraiment bien dommage pour vous cher Dr.

      Je suis centrafricain.