Une altercation entre policiers et conducteurs de taxi-moto communément appelés Zémidjans a perturbé la circulation sur la route inter-Etats Cotonou-Lomé au niveau du carrefour Hêvié, ce lundi 09 juillet 2018. Pour cause, les conducteurs de taxi-moto se sont rebellés contre l’interdiction faite à eux par les forces de l’ordre d’accéder à la ville d’Ouidah dans leur uniforme jaune. En effet, selon les policiers, aucun zémidjan des villes de Cotonou et d’Abomey-Calavi n’a désormais plus le droit de mener ses activités dans la ville d’Ouidah c’est à dire prendre ou déposer des clients dans cette ville.

Leur conduite s’arrête au niveau du carrefour Hêvié. Mécontents d’une telle décision les conducteurs de taxi-moto ont décidé de couper la circulation en brûlant des pneus au carrefour. Des édifices publics ont été endommagés.

À en croire les témoins, plusieurs arrestations ont été effectués par les forces de l’ordre.

14 Commentaires

  1. qu’est ce qui se passe juste dans le paye ?
    pourquoi tant de désordre ?
    si y a plus rien a faire,occupe toi de tes affaires et laisse nous en paix.
    on est fatigué !

  2. Vous ne comprenez donc pas la logique de Talon: commerçant qu’il est, tout est argent. Si les Zém font le transport interurbain, comment rentabiliser les Taxi New look qu’il a mis en service? Désormais, pour quitter Calavi ou Cotonou pour Ouidah ou Allada, il faut prendre Taxi, et surtout les Taxi de haut standing que son Excellence Talon a mis en service. C’est  tout.

    • Au lieu de taxi jaunes..pour les nanti….pourquoi  pas des cars (que je nomme cotonou DEMM DIKK)…allusion que comprennent allomann et agadjavi…ou des diaga ndyaye…

      Ainsi donc..la majorité de la population..des faubours autour de cotonou…en bénéfiera..

      A terme..il faut des tram..inter cités…et ce sera rentable…

  3. Chers compatriotes, cherchez toujours d’abord à comprendre la logique et le contexte qui ont rendu possible la prise des décisions avant de porter des jugements au risque d’être comparables à des chiens qui aboient aux moindres bruits.

  4. Nos génies ont encore frappé. Ils ne se rendent manifestement pas compte de l’absurdité de leur mesure.

    Hé médiocrité ! Quand tu nous tiens.

  5. C’est quoi encore cette mesure? On ne pourra plus prendre de zem de Godomey à Pahou ou de Cocotomey à Ahozon? Qu’est ce qui arrive à ces autorités? Pourquoi trouvent-ils autant de plaisir  à s’en prendre aux plus faibles?

    • Quelle question..

      etre faible …c’est un délit..et c’est pourquoi…chacun doit lutter..pour etre quelqu’un..dans ce pays

      N’est ce pas une forme de libéralisme…?

  6. Ne vous…trompez pas…derrière ces manifestants…et surtout…ce qui étaient en première ligne…pour lancer des gros cailloux…sur les pandores..et les limiers…

    Il y a avait…ollah,napo,sonagnon,amaury….et les autres..le sultan était en embuscade….quelque part…pour détaller…dès que ça tourne mal…

    Le sultan…ce froussard..à la grande gueule..!!!

    • J’aimerais bien être de cette manifestation, car je ne comprends pas pourquoi on met des interdictions de gauche à droite.

      L’Etat est incapable de créer des emplois, et se permet d’en détruire!!!

      Pour ces activités, de mon point de vue, il faut mettre le moins possible de réglementation. Si le code de la route est respecté, et le taxi moto est identifié, pourquoi créer encore des contraintes???

      L’habit jaune peut rouler jusqu’à Parakou ou Manlanville, où est le problème??? Nous faisons le libéralisme, alors laissez les gens se débrouiller comme ils peuvent, l’essentiel c’est de respecter le code de la route, et les règles de sécurité intérieure

  7. Cest quoi çà   le  président  qu’on avaient  ne  veux pas la  paix dans le pays  ‘ il  ne  voit  rien   les  taxi  moto  ‘laisser  les  policiers   ‘c’est  talon  qui est  au courant de  tout ça

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP saisissez votre nom
SVP, Entrez votre commentaire