Création d’un grand parti politique au Bénin : Le Bloc progressiste se prépare

Création d’un grand parti politique au Bénin : Le Bloc progressiste se prépare

A l’occasion d’un forum politique qui s’est déroulé ce dimanche 22 juillet 2018 à Cotonou, onze partis et alliances politiques ont annoncé leur prochaine fusion pour créer un grand regroupement politique.

Bénin : La polémique “Affo Obo Tidjani” enflamme l’hémicycle

Ces partis et alliances politiques regroupés sous le vocable de “Bloc Progressiste” sont tous disposés à se mettre au pas concernant la réforme du  système partisan. Une réforme chère à l’actuel chef de l’Etat Patrice Talon. Selon des sources concordantes plus de 500 cadres de partis présents à ce forum sur l’assainissement de la vie politique  ont été entretenus sur la pertinence de cette réforme.Pour l’ancien président de l’Assemblée nationale Mathurin Nago, l’acte que s’apprête à poser ces différents partis et alliances politiques est de portée historique.

Le député indique par ailleurs que le regroupement reste ouvert à d’autres forces politiques qui exprimeront le besoin. Dans  la déclaration commune d’engagement de création du parti politique, on retient que les onze alliances et partis politiques vont s’associer sur la base d’idées, de principes et de vision au service du peuple. Cette déclaration lue par Abraham Zinzindohoué explique que ces forces politiques ont pour seul objectif de « cultiver et de perpétuer les idéaux de la démocratie, du patrimoine, de l’unité nationale, de la paix, de la justice et du progrès social ».

Les onze alliances et partis qui formeront ce parti unique ont pour noms : Alliance des forces démocratiques unies  (Alliances Fdu),Union fait la Nation (UN), la Renaissance du Bénin (RB), L’Union pour le Bénin (UB), L’Alliance Nationale pour la démocratie et le développement (AND), le Congrès du peuple pour le progrès (Cpp), La Nouvelle vision pour la fraternité et le développement (Nvfd),  le Parti pour la démocratie et le progrès social (Pdps), le Congrès pour le développement ,  l’Union pour la solidarité et le progrès (Usp-Alléluia), le  (Cds-Finagnon) et le parti Alternative citoyenne (Ac).

 

 

Commentaires

Commentaires du site 11
  • Avatar commentaire
    Bognon Il y a 3 mois

    C’est un parti mort né. Avec ces dinosaures à la tête, il brûlera comme un feu de paille. Nous les connaissons: hier UBF, ensuite UN et comme ces charognards avides de sang n’ont pas fini de mettre leur ingéniosité au service du mal ils annoncent bloc progressiste. Nous vous combattrons dans toutes les contrées du Bénin. C’est conglomérat d’oligarques constipés par le pillage systématique de nos fonds et qui ont besoin d’un peu d’agitation pour digérer. Le peuple affamé de nourriture et gonflé d’énergie vous imposera le rythme normal. Comme le disait le vieux renard machiavélique de Djakotomey, arrivé à un âge donné, il faut arrêter de danser le gogo houn car vous aurez beau secouer tout le corps, il n’y aura rien.

  • Avatar commentaire

    Tous des espèces en voie de disparition qui cherchent des parcs ou zone de protection. Le peuple vous attend mais si ce dernier ne m’inspire plus confiance tellement il est affamé, il ne résistera pas à l’argent de campagne.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 3 mois

    Un mouvement progressiste avec ceux là???!!!

    C’est une insulte pour nous les révolutionnaires!!!

    Comment des réactionnaires, des corrompus des ennemies du progrès peuvent se permettre de se réclamer des progressistes!!!! On aura tout vu avec Patrice TALON.

    Mais n’ayons pas peur, ce groupe existait il y a longtemps, ils ne font que changer de nom. C’est bien eux que YAYI BONI a battu par KO avec HOUNGBEDJI. L’histoire va se répéter, cette fois ci, ils sont encore plus fragiles, la victoire sera encore plus éclatante!!!

    • Avatar commentaire

      Je cite ” On aura tout vu avec Patrice TALON”  , ici au benin on ne fait que barvader , sinon  avec YAYI ,les concepts comme REFONDATION ,CHANGEMENT  avaient fonctionnés selon vous   etc……………

      Continuons à barvader  toujours AU BENIN  , la  CROATIE (de 4,3 millions d’habitants en 2007 à 4,1 millions en 2017) est allé en finale coupe du monde 2018. Dans mon pays c’est la politique du matin au soir .Au passage je ne fais pas la politique .

  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 3 mois

    ZINZINDOHOUE Abraham et NAGO parmi les leaders d’un mouvement progressiste! A quand la fin de cette comédie dramatique.

  • Avatar commentaire

    C’est Dieu qui etablit et qui renverse

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 3 mois

    Idées, principes, vision… Je doute que ces crapules ( je parle de la classe politique béninoise en général ) aient la moindre idée de la signification de ces mots

  • Avatar commentaire
    La Foudre Il y a 3 mois

    Talon n’a pas abandonné son projet de créer deux grands blocs politiques (je dirai plutôt deux sociétés politiques privées ) dont il sera le propriétaire  au Bénin. ….

    Ces gens qui participent à cette mascarade de la democratue oublient qu’on est tous de passage sur cette TERRE

    • Avatar commentaire

      Faisons un raisonnement l’envers…c’est à dire prenons le probleme par la fin…et voyons comment la dynamique des choses s’est mise en place..

      La fin donc…c’est que le benin..en soi est une entreprise privée de talon et de son clan..

      Les complicités actives et passives…de bonnes ou mauvaises fois sont connus….de tous…..

      Donc la volonté manifeste de modifier la const…,la mise au frais…de tous ceux qui peuvent constester…la persécution fiscale,et judicaire…ne sont que des outils..

      Enfin….comme ceux qui se disent hommes ou femmes politiques…leaders…et autres…ont chacun un prix (pour paraphraser wade)…

       

      Dis je le tour est joué..

      Donc…et en conclusion….s’il faut une guerre civile..pour préserver ses acquis..est nécessaire talon nous l’imposera

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 3 mois

      Deux ou trois grands partis politiques, ça facilitera la tâche aux ***************, il leur sera beaucoup plus facile de contrôler la classe politique béninoise. Je pense que le rêve de certains est de créer une oligarchie comme celle présente dans certains pays latino-américains et ailleurs. Elles contrôlent in-fine toute la vie politique grâce à leur puissance financière. Un nombre réduit de partis rend cette tâche beaucoup plus aisée