Élections présidentielles au Bénin : Le relèvement de la caution de 15 à 50 millions inquiète la société civile

Élections présidentielles au Bénin : Le relèvement de la caution de 15 à 50 millions inquiète la société civile

Dans un point de presse animé hier, la plate forme des organisations de la société civile s’est exprimée sur les propositions des législateurs sur la réforme constitutionnelle et le code électorale. L’organisation a exprimé ses vives appréhensions quant au relèvement de la caution financière pour les élections présidentielles qui passe du simple au plus du triple du montant initial.

Bénin : Les députés examinent ce jour la loi sur l’organisation judiciaire

50 millions de francs Cfa, c’est le montant proposé par le législateur pour prévenir les candidatures fantaisistes aux élections présidentielles. Au cours d’un point de presse donné hier, jeudi 12 juillet, la plateforme des organisations de la société civile s’est dite préoccupée par la hausse de cette caution qui peut exclure de potentiels candidats.

« L’augmentation du simple au plus du triple du montant initial qui passe de 15. Millions à 50. Millions  risque d’écarter de potentiels candidats  tout à fait apte pour la mission» a fait savoir Fatoumatou Batoko Zossou.

La plateforme propose la mise en place d’une disposition pénale répressive des candidatures fantaisistes. A en croire Fatoumatou Batoko Zossou ces recommandations visent à consolider le processus électoral et la démocratie au Bénin.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Bognon Il y a 5 mois

    Ce relèvement vise à encourager la candidature massive de nos femmes aux élections présidentielles prochaines car leurs activités prospèrent bien et elles gagnent de l’argent. Femmes béninoises, cotisez 50 millions pour permettre à vos soeurs à être candidate. Nos députés vous aiment beaucoup.

  • Avatar commentaire
    SONAGNON Il y a 5 mois

    Un parti politique bien organisé, avec des militants bien mobilisés doit pouvoir mobiliser 50 millions de caution.

    Mais, le problème c’est que cette est une suite de décisions visant à exclure, la rage et la ruse oblige!!!

    Quoi qu’il en soit, l’opposition doit désigner un candidat unique pour congédier Patrice TALON du palais de la Marina.