Bénin – FADESP : Le doyen Joël Aïvo toujours déterminé à révolutionner les choses

Bénin – FADESP : Le doyen Joël Aïvo toujours déterminé à révolutionner les choses

A la faveur de la célébration de ses 45 ans d’âge, le 18 juillet dernier, le doyen de la faculté de droit et de science politique de l’université d’Ab

Bénin : L’Abdc et Reckya Madougou pour une jeunesse responsable et entreprenante

A la faveur de la célébration de ses 45 ans d’âge, le 18 juillet dernier, le doyen de la faculté de droit et de science politique de l’université d’Abomey-Calavi, Joël Aïvo, a posté sur sa page Facebook, un message dans lequel il affiche sa détermination à servir son pays, en général, et la communauté universitaire, en particulier. Il soutient qu’il a l’envie de poursuivre la transformation de sa faculté.

« A mes quarante d’âge, le 18 juillet 2013, j’ai longuement réfléchi au sens que je dois donner à mon engagement au service de notre pays. Comment mieux servir mes idées, les valeurs auxquelles j’adhère et surtout le rêve que poursuit chacun d’entre nous, de rendre ce pays à son peuple et de faire profiter en priorité ses richesses à ceux d’entre nous qui sont les plus fragiles…. », a écrit sur sa page Facebook, le doyen de la faculté de droit et de science politique de l’université d’Abomey-Calavi, Joël Aïvo.

Il souligne avec fermeté qu’il donnera toujours le meilleur de lui-même pour servir loyalement son pays pour lequel il nourrit de nobles ambitions en vue de son développement. En raison de sa détermination à accompagner le rayonnement de son pays, le Bénin, le professeur Joël Aïvo se félicite de la confiance à lui faite par ses pairs à travers son élection à la tête de la Faculté de droit et de science politique de l’université d’Abomey-Calavi, il y a un peu plus de deux ans.

« A mi-parcours de cette riche expérience, ma détermination de demeurer au service de ma communauté est intacte, l’envie de poursuivre la transformation de la faculté est encore plus brûlante. Bref, l’adrénaline générée à la tâche et dans l’adversité monte sans cesse dans mes veines. L’amour pour notre pays me conduit vers les défis de notre génération. Ils sont complexes, plus grands et plus nobles…. », a-t-il fait savoir.

A moins d’un an du renouvellement de son mandat à la tête de ladite faculté, le professeur Joël se dit toujours déterminé à travailler pour la mise en œuvre des réformes engagées avec ses collègues. Selon lui, nul ne sera de trop pour l’aboutissement des réformes qualitatives engagées pour la formation des étudiants de sa faculté.

Commentaires

Commentaires du site 0