France : Rebondissement possible dans l’affaire Benalla

France : Rebondissement possible dans l’affaire BenallaPhoto: PHILIPPE WOJAZER - REUTERS

L'affaire Benalla vient de connaître de nouveaux rebondissements dans la journée de ce lundi 30 Juillet 2018. Après l'audition de plusieurs hauts responsables du ministère de l'intérieur, la commission d'enquête du Sénat n'écarte pas la possibilité d'auditionner celui qui est au cœur de l'affaire: Alexandre Benalla

France : Alexandre Benalla reconnaît avoir mis Macron en difficulté

Alexandre Benalla n’est pas encore sorti de l’auberge. Celui qui est au cœur d’une affaire qui fait grand bruits depuis plusieurs semaines pourrait se retrouver devant les membres de la commission d’enquête du Sénat pour une audition. En effet, le président LR de la commission des Lois du Sénat, Philippe Bas, a annoncé ce lundi qu’une audition de l’ancien proche collaborateur du Président Emmanuel Macron pourrait se tenir dans les prochains jours après que l’intéressé a clairement signifié qu’il aimerait donner des explications aux commissions parlementaires.

Selon certaines indiscrétions, cette audition si elle doit se tenir aura lieu à la rentrée après que le Président de ladite commission et les co-rapporteurs aient déterminé la date. Depuis le début de cette affaire qui a connu de nombreux rebondissements, avec des révélations dans la presse, les épisodes s’enchaînent au fur et à mesure que le temps passe. D’ailleurs dans la journée de ce lundi 30 Juillet, de nombreux hauts responsables du ministère de l’intérieur sont passés devant la commission d’enquête du Sénat.

Des hauts responsables auditionnés

Cet après-midi c’était le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Stéphane Fratacci qui a été auditionné devant la commission. A partir de 14h30, celui-ci  s’est expliqué sur cette affaire mentionnant qu’il ne connaît pas personnellement l’intéressé. Il a par ailleurs souligné qu’il a été informé des vidéos le lundi de la manifestation. Avant lui, le chef de cabinet de Gérard Collomb, Jean-Marie Girier était auditionné dans la matinée.

Pour Jean-Marie Girier, qui a été auditionné en fin de matinée de ce jour, le ministre de l’intérieur avait très peu d’informations sur le désormais ex-collaborateur du Président français. Le ministre de l’intérieur n’avait aucune informations sur son identité encore moins sur son titre, a assuré le chef du cabinet du ministre. M a également confié au cours de son audition qu’il n’a pas recruté Alexandre Benalla dans le parti “En marche” comme on le présente souvent mais qu’il a«été avisé de son embauche» et a martelé que le 01er Mai dernier, il n’y avait aucun geste particulier du ministre envers Benalla comme mentionné dans la presse.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Comme toujours Macron nous donne encore un aperçu de son incompétence à diriger et gouverner la France.

    Son sourire et son côté, gendre parfait ne marchent  plus.

  • Avatar commentaire
    Cotillec Il y a 3 mois

    Bonsoir,  Monsieur Bennala était soit disant suspendu ce qui ne l’ a empêché de pénétrer à l’ assemblée nationale par deux fois. Camille.