Guinée équatoriale : Des citoyens en prison malgré l’amnistie selon l’opposition

Guinée équatoriale : Des citoyens en prison malgré l’amnistie selon l’opposition

En Guinée Equatoriale, l'opposition donne de la voix une nouvelle fois. Après l'annonce de l'amnistie générale par le Président Obiang, il y a encore des prisonniers politique dans le pays. C'est le constat amer fait par un membre de l'opposition, en l'occurence le leader du parti Citoyens pour l'innovation (CI).

Guinée Equatoriale: La première dame humiliée à Genève

Gabriel Nse Obiang, leader du parti Citoyens pour l’innovation (CI), un parti de l’opposition dissous en février dernier au motif de menace sur la sureté de l’Etat, n’est pas du tout content. Et il a choisi de le manifester. Alors que le président a annoncé il y a quelques jours, une amnistie générale, le constat fait sur le terrain est tout autre. Selon les propos du leader du parti Citoyens pour l’innovation (CI),  relayé par plusieurs médias internationaux, les prisonniers politiques vivent toujours dans la même situation.

Gabriel Nse Obiang n’a pas mâché ses mots quand il s’agit de parler de la situation qui prévaut actuellement dans son pays. L’opposant au pouvoir en place a critiqué la décision du Président Obiang qui visiblement ne se voit pas dans les actes et exige des explications du gouvernement.

Pour preuve, il affirme que les membres de son parti qui sont derrière les barreaux n’ont toujours pas le droit de recevoir des visites. “On interdit toujours que les prisonniers de CI reçoivent les visites de leurs familles“, lance Gabriel Nse Obiang qui regrette que la loi ne soit pas respectée. A l’en croire, il y a toujours des prisonniers politiques malgré l’annonce inattendue du Président Obiang.

Commentaires

Commentaires du site 0