Libye : bientôt une liste noire des passeurs de migrants

Libye : bientôt une liste noire des passeurs de migrants

C'est à l'occasion d'une visite à Tripoli que le chef du Parlement européen, a émis le souhait qu'une véritable liste noire des passeurs de migrants, soit mise en place.

Esclavage en Libye: “C’est un crime contre l’humanité” selon Ouattara

L’Union Européenne a décidé de réagir face à l’afflux incontrôlé de migrants sur son sol. En effet, après qu’un système de centres de contrôle d’où seraient débarqués les migrants avant d’être interrogés, contrôlés puis répartis au sein de l’UE, ait été évoqué, voilà qu’un système de liste noire des passeurs de migrants est à l’étude.

Antonio Tajani souhaite que l’UE agisse

Ainsi c’est à l’occasion d’une visite à Tripoli, qu’Antonio Tajani, le patron du Parlement européen, a pour la première fois émis ce souhait, assurant qu’il s’agirait ici d’une mesure efficace afin de combattre cette vague migratoire. Comparant les passeurs à des terroristes ainsi qu’à des trafiquants d’armes et d’être humain, monsieur Tajani a émis le souhait de se battre contre ce qui s’apparente à de véritables organisations criminelles.

L’Europe, au chevet de la Libye

La mise en place d’une telle mesure, couplée à une surveillance accrue des frontières, notamment celle au sud du pays, devrait permettre de contrôler de manière plus précise cet afflux de migrants. Les centres de contrôles aidant notamment à faire la distinction entre migrants économiques et demandeurs d’asile.

Enfin, la Libye devrait compter sur l’Europe dans le cadre de sa restructuration. En effet, monsieur Tajani a réitéré son appui au gouvernement libyen d’union nationale (GNA), assurant que le pays pourra compter sur l’aide européen à l’occasion de l’organisation des prochaines élections présidentielles. L’envoi d’observateurs ainsi que la mise en place de conseils techniques sont notamment à l’étude.

Commentaires

Commentaires du site 0