Au moment où les députés s’attellent à l’hémicycle autour de la proposition d’amendement de la Constitution pour son passage en force, des manifestants constitués de représentants de syndicats, d’organisations de la société civile et autres, ont martelé les pavés de la devanture du siège de l’Assemblée nationale. Chants et slogans hostiles aux députés et au chef de l’Etat étaient scandés par les manifestants venus démontrer leur approbation par rapport au projet de révision de la Constitution.

Malheureusement pour eux, ils ont été confrontés dans la nuit d’hier à la redoutable machine anti-émeute de la Police Républicaine. En effet, un camion anti-émeute déployé sur les lieux Mano militari a fait déguerpir ces manifestants. Ce fut la débandade dans le rang des manifestants qui n’ont eu la vie sauve qu’à leurs jambes, abandonnant entonnoirs, gongs et autres sur les lieux.

Une situation qu’a déplorée un manifestant approché. Mais au terme de vote de l’Assemblée nationale qui n’a pu obtenir les 4/5, ces derniers se sont réjoui et on déclaré que c’est encore une  victoire du peuple.

4 Commentaires

  1. Je prie mes chers compatriotes de ne pas se laisser blesser gratuitement pour ces manifestations. L’heure de l’expression est là : le référendum. Talon aura les 50% + 1 peut être de justesse grâce au bourrage, mais il saura davantage que les béninois sont mécontents de sa gouvernance

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom