Sénégal : La candidature de Karim Wade à la présidentielle rejetée

Sénégal : La candidature de Karim Wade à la présidentielle rejetée

Sale temps pour Karim Wade, le fils de l'ancien Président sénégalais Abdoulaye Wade. En effet, selon des sources concordantes, son inscription sur la liste électorale a été rejeté par la direction générale des élections.

Pays de merde : les réactions aux propos de Trump (Afrique, Venezuela, Michaëlle Jean, Kemi Seba)

Karim Wade, le fils de l’ancien Président n’est pas sur la liste électorale de son pays. En tout cas pour le moment, la direction générale des élections a refusé d’inscrire le nom de celui-ci sur la liste électorale en s’appuyant sur un article du code électoral en vigueur dans le pays. En effet, l’article L31 qui est l’article évoqué par la direction des élections, indique que toute personne condamné à une peine de cinq ans de prison au moins ne peut pas figurer sur la liste des électeurs. Pour rappel, le fils de l’ancien président, Karim Wade avait été gracié par l’actuel Président Macky Sall après sa condamnation à six ans de prison. En considérant sa condamnation, selon les textes en vigueur, le chemin qui mène à la présidence semble bloqué pour Karim Wade.

Depuis que la nouvelle est tombé, son parti, le PDS n’a pas encore réagi officiellement. Il faut préciser qu’avec le code électoral en vigueur, son inscription sur la liste est la condition sine qua none pour être déclaré candidat pour les prochaines échéances électorales.

Si le PDS envisage sérieusement la candidature du fils de l’ancien Président Wade, il devra faire face à cette nouvelle affaire qui risque d’être une barrière à ce projet.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    MAURICE Il y a 4 mois

    MINISTRE DE VOS SIENNES, TAIRE ET MÈRES

  • Avatar commentaire
    Étienne soude tine Il y a 4 mois

    tu as parfaitement l Afrique à besoin des gens comme toi

  • Avatar commentaire
    Zakuba Il y a 4 mois

    l’Afrique doit cesser de croire en la doctrine de tel père tel fils dans la succession à la tête de nos états des membres d’une même famille. C’est une insulte à l’intelligence. Wade pense que à part Karim personne ne pourra être président ? D’ailleurs si les gens viennent vraiment au pouvoir pour le développement, ce ne serait pas si facile de les voir se battre autant pour être candidat : regarder dans nos maisons “combien d’enfants se battent pour aller laver les plats ou balayer la cour?” Personne ne court pour aller travailler. Les politiciens africains courent après les richesses de leur pays

  • Avatar commentaire
    lelenou Il y a 4 mois

    Karim Wade le fameux ministre du ciel et de la terre ne devrait pas être surpris pour avoir pratiqué le pouvoir. Il devra batailler dur pour se faire entendre.