Tanzanie : le président Magufuli affirme que son parti restera au pouvoir pour l’éternité

Tanzanie : le président Magufuli affirme que son parti restera au pouvoir pour l’éternité

En Tanzanie, le président John Magufuli ne se fait pas beaucoup d’amis avec ses dernières déclarations. Le numéro 1 tanzanien a récemment affirmé que son parti le Chama cha Mapinduzi n’allait jamais quitter le pouvoir.

Tanzanie : le président veut faire travailler les prisonniers jour et nuit

« Le CCM , le parti au pouvoir , restera au pouvoir à jamais, pour l’éternité. Ceux qui s’y opposent auront toujours des problèmes. Le CCM est là et continuera d’être là, toujours et à jamais » a déclaré l’homme qui dirige la Tanzanie depuis 2015. Ces propos font des furieux au sein de la société civile, des organisations de défense des droits de l’homme et des opposants politiques.

Ali Saleh, le  député du Zanzibar a relevé  le caractère anti-démocratique des déclarations du président. Pour cet élu, « cela menace même les partis politiques parce qu’ils pensent qu’ils pourront rester pour toujours au pouvoir en utilisant mal ce pouvoir ».Il dénonce également les agissements du parti au pouvoir qui selon lui, met tout en œuvre pour couper l’herbe sous le pied de l’opposition. « Ils font tout pour que l’on arrête de faire de la politique. Ils veulent aussi nous empêcher de faire des réunions publiques et utilisent des appareils d’écoute pour chercher des cas de retrocommissions. Parfois ils utilisent la police pour nous inculper et pour nous mettre en prison  » a fait savoir le député.

Signalons que le président John Magufuli n’est pas à sa première déclaration incendiaire. Il avait laissé entendre le weekend dernier, que les prisonniers allaient désormais travailler de jour comme de nuit. Il ordonne aussi qu’on leur donne des coups de pied s’ils se rendent coupables de paresse.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 2 mois

     Les noirs africains ne doivent pas rêver d’un meilleur avenir sur le continent. Les soi-disant présidents noirs africains représentent la menace constante de la vie des noirs africains. Le rêve et l’espoir sont deux éléments de survie ancrés au fin fond de chaque être humain. Nous sommes tous témoins de voir comment l’homme noir est devenu son propre ennemi et l’ennemi de son peuple. L’homme noir ayant atteint le sommet politique se nourrit de plus en plus des idées hautaines, subterfuges, égoistiques qui n’aspirent pas le meilleur lendemain pour le peuple misérable qui subit des coups de marteau sur la tête, et des coups de pied en plein fouet dans le ventre. La race noire est devenue une race des damnés, où la joie de vivre, le bonheur de l’émancipation, l’épanouissemnt matériel, l’épanouissemnt spirituel sont loin d’embrasser notre mental, car notre mental est envahi des pleures et grincements de dents engendrés par la misère qui n’enregistre plus l’espoir dans la pensée de l’homme noir. Rien n’est étonnant au sujet des propos politiques du Président Tanzanien. Depuis des générations sur générations les Nomades Massai avaient et continuent d’amener leurs troupeaux de boeufs au pâturage à travers Sarengeti. Aujourd’hui le président de la Tanzanie après avoir reçu des millions de dollars des jeunes riches arabes Émirates, une partie de Sarengeti est deveunue propriété privée pour ces jeunes arabes Émirates pour faire la chasse aux lions, girafes, buissons etc, et les pauves Massai qui n’ont rien et ne demandent rien que de sauvegarder leurs troupeaux de boeufs sont interdits de faire pâturer leurs troupeaux. L’homme noir est un être dangereux. Les résultats sont là dans la méditerranée et dans le désert de l’Algerie.