Afrique du Sud : il poste un tweet raciste et se fait traquer puis licencier

Afrique du Sud : il poste un tweet raciste et se fait traquer puis licencier

En Afrique du Sud, un homme a défrayé la chronique en postant un message raciste via son compte Twitter. Traqué sur le net, ce dernier a été lâché par tous ses soutiens.

Afrique du sud : le fils de l’ancien président Jacob zuma inculpé pour corruption

En Afrique du Sud, un homme a suscité l’émoi après avoir posté une vidéo de lui sur les réseaux sociaux. En effet, au cours de ces quelques images, cet homme, chapeau sur la tête et lunettes de soleil vissées sur le nez semble apprécier le spectacle qui s’offre à lui. Malheureusement, ce dernier va vite déraper lorsqu’il assurera qu’il n’y a « pas un seul kaffir en vue », le terme « kaffir » faisant référence aux personnes de couleur lors de l’apartheid.

Un tweet qui enflamme la toile

Très vite, le buzz a pris et c’est le parti des combattants pour la liberté économique (EFF), parti de gauche radicale, qui a décidé de réagir, invitant les internautes à « traquer » l’homme derrière cette vidéo. En quelques heures, ce dernier a d’ailleurs pu être identifié, au point même que son nom, son prénom, son adresse ainsi que son numéro de téléphone aient été abondamment partagés sur les réseaux sociaux. Une action semble-t-il validée par la ministre sud-africaine de la Culture, Nathi Mthethwa, qui a assuré vouloir œuvrer et tout faire en sorte afin d’isoler ce genre d’acte, de commentaire ou de vidéo raciste.

La violence des propos et de la traque a été telle, que l’homme en question, présenté comme étant un certain Adam Catzavelos, a été licencié par son entreprise. Sa famille aurait même réagi, assurant être « choquée » des propos qui ont éé tenus et assure vouloir prendre ses distances par rapport à tout cela. Un signe de plus que l’Afrique du Sud n’a toujours pas réussi à tourner la page.

Commentaires

Commentaires du site 0