Allemagne : une réfugiée kurde tombe sur son bourreau terroriste dans la rue

Allemagne : une réfugiée kurde tombe sur son bourreau terroriste dans la rueAshwaq, capture Youtube

La vie, ne nous fait pas toujours de cadeaux. On peut être amené, à vivre des situations vraiment terrible, et malheureusement, c'est situation peuvent nous suivre pendant longtemps.

France : s’inspirant de Trump, Marine Le Pen veut que la France sanctionne l’Allemagne

L’avènement, des groupes terroristes, comme l’État islamique, a donné un nouveau visage, au terrorisme international. Même si les attentats kamikazes, font toujours partie de leur mode opératoire, Daesch, utilise des moyens plus odieux, et plus dégueulasses les uns que les autres. La décapitation est devenue, l’une de leurs méthodes préférées. En plus, de ses assassinats barbares, Daesch, s’est constitué, en une véritable organisation de criminel, qui pratique,  tous genres de trafics. Au nombre de ceux-ci, il y a le terrible trafic d’êtres humainsAschwaq, une jeune Kurde de 18 ans, appartenant à la minorité yézidis, persécutés par l’État Islamique, avait été kidnappé en 2014, par l’organisation terroriste.

Elle fut ensuite vendue, pour quelques dollars, à un combattant de Daech, du nom d’Abu Humam. Elle a alors vécu, un véritable enfer. Convertie de force à l’islam, elle a été violé plusieurs fois par son ravisseur, pendant de nombreux mois.

En compagnie, d’autres captives, et réussissant à élaborer un stratagème, elle réussira à s’échapper. Avec des membres de sa famille, elle arrive à obtenir l’asile en Allemagne. La jeune fille, et sa famille, s’installe près de Stuttgart et entame un difficile travail de reconstruction. Elle prend des cours, et apprend l’allemand.

Mais le destin, va s’acharner, une nouvelle fois, contre elle, une journée de février. Alors qu’elle se trouvait dans la rue, elle fut abordée par un homme. Qu’elle ne fut pas sa stupéfaction, quand elle découvrit le visage de son bourreau, Abu Humam. L’homme, sans gêne, rappela à la pauvre fille, qu’il a été son ravisseur en Irak, et qu’il connaissait dans les moindres détails, sa nouvelle vie en Allemagne.

Terrifié, Aschwaq, contacta la police, pour que des mesures soient prises. Mais ces derniers, ont malheureusement révélé qu’ils ne pouvaient rien faire, car Abu Human, bénéficiait aussi d’un statut de réfugié en Allemagne.

Les autorités policières, ont aussi déclaré, qu’ils n’arrivaient pas à joindre ce dernier, ce qui entrave à une possible enquête. Quel effarant paradoxe. Devant l’horrifiante perspective de vivre, à nouveau, à côté de son bourreau d’hier Aschwaq, décida de rentrer en Irak.

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    REBABA Il y a 1 mois

    Trop facile! Comment peut elle décider de rentrer comme ça en Irak? le danger n’est -il pas plus grand en Irak? Non allez racontez ça à d’autres. A moins que l’auteur de cet article fasse rétention de l’info

    • Avatar commentaire
      REBABA Il y a 1 mois

      Elle peut s’adresser aux OSC , les organisations de défense des droits de l’homme etc
      trop facile
      Dispensez nous de ces nouvelles

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 1 mois

    Ce type sert sûrement à quelque chose pour les autorités allemandes (une balance). Son assurance, les renseignements qu’il dit avoir sur elle, “l’impuissance” de la police et ses arguments : quelque chose coince.

  • Avatar commentaire
    The Atlantean Il y a 1 mois

    Je peux partager ses douleurs. Elle aurait pu alerter la Haute Court Juridique Allemande, et je pense en toute sincérité qu’elle aurait gain de cause.