Après le Brexit, Theresa May veut développer les investissements en Afrique

Après le Brexit, Theresa May veut développer les investissements en AfriqueTheresa May devant des chefs d’entreprise à Cape Town, en Afrique du Sud/ Nic Bothma/AFP

il y a trois ans, les Britanniques décidèrent, par voie référendaire, de quitter, l'Union Européenne. Le Brexit, est venu remodelé les échanges commerciaux au sein de l'Union Européenne.

Affaire Teodorin Obiang au Brésil : des biens de 16 millions de dollars saisis à l’aéroport

La Grande-Bretagne, qui était l’un des principaux poumons économiques au sein de l’UE, va laisser un grand vide. Les autorités Britanniques, ont d’ores et déjà entrepris, plusieurs démarches, pour nouer de nouveaux partenariats, en vue de combler le vide, laissé par le Brexit.

Et c’est l’Afrique, qui pourrait être l’un des grands bénéficiaires du Brexit. Lors d’une visite d’État en Afrique du Sud, entrant dans le cadre de sa tournée africaine, la première ministre britannique, Theresa May, a annoncé son ambition, de faire du Royaume-Uni, le premier investisseur des pays du G7 en Afrique.

Devant des hommes d’affaires sud-africains, elle a notamment déclaré ceci;

“Je veux créer un nouveau partenariat entre le Royaume-Uni et nos amis africains fondé sur une prospérité et une sécurité partagées”

Selon la dirigeante britannique, l’Afrique regorge de beaucoup de potentialités. Elle a aussi indiqué qu’il est dans l’intérêt du monde entier que des emplois soient créés en Afrique, afin de s’attaquer à l’extrémisme, et à l’instabilité chronique pour ainsi trouver des solutions à la crise migratoire, qui frappe de plein fouet l’Afrique, en ce moment.

Theresa May, a aussi annoncé, qu’une enveloppe de 4 milliards de livres (4,4 milliards d’euros) d’investissements, sera débloquée au profit des économies africaines. Dans son allocution face aux hommes d’affaires sud-africains, elle a affirmé ceci:

“L’Afrique accueille certains des Etats les plus fragiles du monde, nous allons utiliser l’argent de notre aide pour assurer la stabilité à long terme du continent”

Commentaires

Commentaires du site 0