Bénin : Edmond Amoussou parle des difficultés rencontrées par les dialysés

Bénin : Edmond Amoussou parle des difficultés rencontrées par les dialysés

L’émission « Cartes sur table » de la radio Océan FM a reçu ce dimanche 12 août 2018, le secrétaire général permanent des hémodialysés et insuffisants rénaux de l’Uemoa. Edmond Amoussou est venu parler des difficultés rencontrées par les dialysés du Bénin.

Bénin : Les syndicats s’opposent à la mise en concession du CNHU

Les dialysés du Bénin  sont confrontés à des problèmes. Au cours de l’émission « Cartes sur Table », Edmond Amoussou a levé un coin de voile sur ces difficultés. Il a d’abord souligné l’absence du Néo-recormon (produit indispensable à la survie des  dialysés) pendant trois mois environ. Tout est rentré dans l’ordre, il y a quelques jours, fait savoir M Amoussou. « Le Néo-récormon est désormais disponible au Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu) Hubert Maga de Cotonou. Les hémodialysés et insuffisants rénaux de ce centre peuvent à nouveau bénéficier de ce produit » a déclaré le secrétaire général permanent des hémodialysés et insuffisants rénaux de l’Uémoa.  

L’invité a aussi mis l’accent sur l’épuisement des machines et du personnel de la structure de dialyse. Cette situation ne milite pas en faveur des  malades  . A en croire Edmond Amoussou, les patients qui subissent la dialyse e 0H à 6 heures du matin  ne sont pas bien dialysés. « L’idéal aurait été qu’il ait au plus 3 séances de dialyse par jour afin de mettre les machines au repos de zéro heure pour l’entretien et recommencer à 6h du matin du lendemain » préconise le secrétaire général permanent des hémodialysés et insuffisants rénaux de l’Uémoa.

Dans l’avenir, l’invité souhaite que les centres de dialyse se construisent dans les 12 départements du pays   et que le gouvernement créé une agence consacrée à la dialyse au Bénin. Il a pour finir demandé à l’exécutif d’anticiper sur les problèmes des malades.

 

Commentaires

Commentaires du site 0