Ce fut la panique générale dans la nuit du vendredi 12 avril 2019 au Centre nationale hospitalier et universitaire  Hubert Koutoukou Maga (CNHU-HKM) de Cotonou, et même au-delà. On parle du service des urgences en feu ; de dégâts énormes, etc. Mais en réalité, il y a eu plus de peur que de mal, d’après les informations reçues sur place ce samedi.

Loading...

Pas de dégât humaine ; aucun dispositif sanitaire touché. C’est ce qu’on peut retenir en termes de bilan de cet incendie dont la nouvelle, comme une trainée de poudre, s’est répandue dans tout le pays, via les réseaux sociaux. D’après les témoignages, seule la salle d’hospitalisation et d’observation d’une capacité de huit lits était concernée. Sinon, au bloc opératoire et dans les autres salles des urgences, il n’y a eu aucune perturbation.

Dysfonctionnement d’un climatiseur

Au fond, c’est l’évaporateur du climatiseur fonctionnant à plein temps de cette salle qui a cédé aux environs de 21h 50 produisant des étincelles et de la fumée qui a envahi l’intérieur de la salle. C’est ce qui a créé la débandade au sein des malades et des garde-malades, surtout que la clé de l’issue de secours n’était pas aussitôt disponible.

Mais à terme, le personnel soignant a pu évacuer tous les malades. Ceux qui pouvaient marcher sont sortis d’eux-mêmes. Aussi, les techniciens de la maison ont-ils pu, avec les extincteurs de l’unité en question, arrêter l’incendie. Ce matin, ils ont infirmé l’hypothèse d’un court-circuit. Ils parlent juste d’un dysfonctionnement au niveau du climatiseur.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Ne soyez pas naifs…comme toujours…!!

    C’est raffle tout…qui a mis du feu par barbouzes interposés…..

    Et vous savez pourquoi…?…

    Il vend maintenant les médicaments…en brulant les hopitaux..il va les privatiser..pour son clan…

    Et pour que l’affaire soit rentable….il va introduire..des maladies..histoire..de bien rentabiliser ses affaires..

    des barbouzes…qui nous piquent..avec des seringues infectées…des bateries mortelles…aspergées..dans nos villes….ça arrivera

    Ce monsieur ne connait que l’argent..

  2. Pas du tout d’organisation de points, ni plan de prévention, ni d’avenir dans ce centre qui selon les dires est supposé être un centre de santé de référence.

    Allez y au Ghana et voyez ce qu’est un hôpital.

    Le premier ennemi du Béninois étant lui même, la suite, on la connaît.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom