Le préfet du Littoral a rencontré hier mercredi 22 août 2018, le conseil municipal de la ville de Cotonou. Au nombre des sujets évoqués au cours de cette réunion : l’utilisation des ressources de la mairie . Modeste Toboula a indiqué qu’il était partisan d’un cadrage budgétaire favorable au développement et au bien-être des populations de Cotonou. Pour cela, il souhaite que les ressources de la commune soient investies dans les projets qui contribuent au développement de la ville et non dans les primes. Selon lui, à défaut de réduire ces primes, elles  ne doivent plus être augmentées. Prenant la parole, le maire de Cotonou par intérim Isidore Gnonlonfoun a expliqué au préfet les raisons qui justifient certaines dépenses de fonctionnement des élus locaux et municipaux.

Outre le cadrage budgétaire souhaité par le préfet, les deux parties ont aussi évoqué la nécessité de rendre conforme au Plan de Développement Communal, le Plan de Consommation de Crédits, le Plan de Travail Annuel et le Plan de Passation de Marchés( PPM).

13 Commentaires

  1. prions Qu’Allah facilite et donne beaucoup de patience à nos dirigeants et l’amour de leur peuple que nous sommes le Bénin ira bien in cha allah

  2. On dira simplement, monsieur le Préfet, Maire de la ville de Cotonou qui gère deux services. Mort de rire, mais triste de voir ce genre d’attitude.

  3. Le clan Talon et le garde chiourme Toboula n’ont rien compris à la democratie locales 
    Qui a élu Toboula au conseil municipal de 
    Cotonou
    A t il le droit de vote au conseil communal 
    quand celui ci vote le budget
    On doit apprendre à ces ignares le b à ba de
    L’administration  publique, la loi
    de decentralization
    Toboula se croit maître du conseil communal
    Comme Talon se croit PDG du Benin
    Ces ignares marchent sur la tête et on
    doit les redresser  au plus tot

  4. @Aziz le wolof parle de GOORDJIGUEEN, pour désigner un homosexuel, en d’autres termes, un homme (GOOR) et femme (DJIGUEEN). Alors cesse d’embrouiller nos amis avec ton néologisme inexplicable….

  5. Toboula mon cher Prefet que j’aime. Il est à des millions par mois depuis l’arrivée de mon président TALON, je pense pas qu’il s’est opposé a ça. Moi je pense qu’il peut avoir augmentation mais raisonnablement..! 

  6. nul..n’est tenu à une fonction élective…au benin.

    Celui qui veut beaucoup d’argent..qu’il aille au nord..se faire attribuer..un lopin de terre..et le mette en valeur..

    Gorguejeen…va..!!

    • La terre ne ment pas certes! Mais les exploitants agricoles sont exploités par les entrepreneurs politique. Sinon comment comprendre la fixation à 100Francs CFA le kilogramme de l’amende de Karité. Ceux qui ont fixé le prix n’ont jamais gouté au fruit du karité. Ils ne savent pas comment se fait la collecte des amendes. Pour avoir 100 kilo de karité, donc 10 mille francs, il faut plus de 10 jours de durs labeurs.

    • À 100f le kilo d’amende de karité, , tu vois toi même que la terre ment beaucoup,au Bénin c’est plutôt la politique qui ne ment pas,que les conseillers municipaux se contentent des 200000f c’est mieux, s’il laisse ça pour la terre au nord en 30 jour de dure labeur il n’aura que 30000f …

Répondre à aziz Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom